Les Etats-Unis ont créé moins d'emplois que prévu en juin

vendredi 6 juillet 2012 17h45
 

par Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé moins d'emplois que prévu en juin, augmentant d'autant la pression sur la Réserve fédérale pour qu'elle prenne des initiatives propres à relancer la croissance, par exemple un troisième assouplissement quantitatif (QE3).

Cet indicateur n'est pas, par ailleurs, du meilleur effet pour le président Barack Obama en cette année électorale.

Les marchés ont immédiatement réagi à l'indicateur: les Bourses européennes ont accru leurs pertes, Wall Street a ouvert en baisse.

Le département du Travail a annoncé vendredi 80.000 créations d'emplois le mois dernier, alors que le marché attendait 90.000, après 77.000 emplois créés en mai (69.000 en première estimation).

Le taux de chômage n'a pas bougé, ressortant à 8,2% en juin, comme en mai et comme prévu par les économistes.

La statistique n'a rien qui puisse apaiser des investisseurs qui tendent à penser que la crise de la dette de la zone euro commence à avoir des répercussions sur l'économie américaine.

Mitt Romney, le candidat républicain qui entend disputer le Bureau Ovale au président sortant, a axé sa campagne sur un marché de l'emploi en berne.

"Les politiques du président n'ont pas remis l'Amérique au travail, et le président va devoir réagir et prendre ses responsabilités", a-t-il déclaré devant des journalistes au New Hampshire, en réaction aux chiffres de l'emploi.   Suite...

 
<p>L'&eacute;conomie am&eacute;ricaine a cr&eacute;&eacute; 80.000 emplois en juin, contre 90.000 pr&eacute;vus, augmentant d'autant la pression sur la R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale pour qu'elle prenne des initiatives propres &agrave; relancer la croissance. /Photo d'archives/REUTERS</p>