L'assouplissement monétaire simultané inquiète les marchés

jeudi 5 juillet 2012 18h34
 

par Mike Peacock

FRANCFORT/PEKIN (Reuters) - Loin de rassurer les marchés qui espéraient pourtant depuis des semaines une réponse au ralentissement de l'économie mondiale, les initiatives simultanées de trois grandes banques centrales ont affolé les investisseurs, qui y ont vu une confirmation de leurs craintes sur la dégradation de la conjoncture.

La Banque centrale européenne (BCE) et la banque centrale chinoise ont annoncé jeudi une baisse de leurs taux directeurs, la Banque d'Angleterre (BoE) engageant de son côté un troisième cycle d'assouplissement de sa politique monétaire.

Même si les banques centrales se sont défendues de toute concertation, la quasi simultanéité de ces décisions a jeté le trouble sur les marchés.

La Banque d'Angleterre a ouvert le bal en annonçant, comme les économistes s'y attendaient compte tenu de la détérioration des perspectives économiques, un nouveau recours à la planche à billets sous la forme de 50 milliards de livres (62 milliards d'euros) de rachats d'actifs.

Moins d'une semaine après le sommet de Bruxelles où l'Union européenne a adopté une série de mesures pour tenter de sortir de la crise de la dette dans la zone euro, la BCE a tiré une seconde salve en abaissant ses trois taux directeurs à de nouveaux plus bas historiques.

La BCE a ramené son taux de refinancement de 1,0% à 0,75%, son taux de facilité de dépôt de 0,25% à zéro et le taux de prêt marginal de 1,75% à 1,5%.

La décision la plus inattendue est cependant venue de Pékin, un mois seulement après une précédente baisse de taux et à quelques jours de la publication des chiffres de la croissance chinoise au deuxième trimestre - attendus en recul pour le sixième trimestre consécutif mais dont les investisseurs redoutent désormais qu'ils ne soient bien pires que prévus.

SURPRISE CHINOISE   Suite...

 
<p>Trader &agrave; la Bourse de Francfort. Loin de rassurer les march&eacute;s qui esp&eacute;raient pourtant depuis des semaines une r&eacute;ponse au ralentissement de l'&eacute;conomie mondiale, les initiatives simultan&eacute;es de trois grandes banques centrales ont affol&eacute; les investisseurs, qui y ont vu une confirmation de leurs craintes sur la d&eacute;gradation de la conjoncture. /Photo prise le 5 juillet 2012/REUTERS/Alex Domanski</p>