L'ex-DG évoque des comportements "répréhensibles" chez Barclays

mercredi 4 juillet 2012 20h46
 

par Matt Scuffham

LONDRES (Reuters) - Les courtiers de Barclays qui ont manipulé les taux d'intérêt interbancaires (Libor) se sont comportés "de manière répréhensible", a déclaré mercredi Bob Diamond, l'ancien directeur général de la banque britannique, tout en estimant que cette dernière était injustement pointée du doigt dans lce scandale.

Bob Diamond, qui s'est exprimé devant une commission parlementaire britannique, a démissionné mardi, une semaine après la signature d'un accord à l'amiable par lequel la banque a accepté de verser 453 millions de dollars aux autorités britanniques et américaines pour mettre fin à l'amiable aux poursuites engagées à son encontre.

La classe politique britannique s'est emparée de cette affaire, vue comme un symbole d'une course à l'avidité qui semble s'être emparée de secteur financier dans son ensemble.

Les journaux ont publié des courriers électroniques qui montrent des courtiers se félicitant d'avoir trafiqué les données et se promettant des bouteilles de champagne.

Adoptant une posture humble devant les parlementaires, l'homme qui fut jusqu'à mardi l'un des dirigeants d'entreprise les mieux payés au monde, a pris acte du comportement "inexcusable" de certains des salariés de Barclays.

"Quand je j'ai lu les courriers électroniques de ces courtiers, je me suis senti mal. Ce comportement était répréhensible, c'était mal. Je suis désolé, je suis déçu et je suis également en colère", a-t-il dit.

Mais Bob Diamond a présenté son ancienne banque comme le bouc émissaire de cette affaire, estimant qu'elle avait été livrée à la vindicte parce que Barclays avait coopéré avec les autorités afin de mettre un terme aux malversations alors que d'autres banques sont également concernées.

"Cette semaine, l'attention s'est concentrée sur Barclays parce que nous étions les premiers. Je pense que cela témoigne de la culture de Barclays, que nous voulions être les premiers, nous voulions être rapides et que nous voulions en finir avec cela", dit Bob Diamond.   Suite...

 
<p>Bob Diamond, l'ancien directeur g&eacute;n&eacute;ral de Barclays, a d&eacute;clar&eacute; mercredi, devant une commission parlementaire britannique, que les courtiers de la banque britannique qui ont manipul&eacute; les taux d'int&eacute;r&ecirc;t interbancaires se sont comport&eacute;s "de mani&egrave;re r&eacute;pr&eacute;hensible". /Photo prise le 4 juillet 2012/REUTERS/Olivia Harris</p>