Boeing relève ses prévisions de marché à 20 ans

mardi 3 juillet 2012 16h49
 

par Helen Massy-Beresford

LONDRES (Reuters) - Boeing a revu à la hausse ses prévisions de marché à 20 ans, anticipant désormais la livraison de 34.000 nouveaux avions représentant 4.500 milliards de dollars (3.600 milliards d'euros) sur la période, contre des estimations précédentes de 33.500 avions pour 4.000 milliards.

Pour justifier cet optimisme alors que la croissance mondiale montre des signes multiples de ralentissement, Boeing évoque notamment les perspectives de croissance du trafic aérien dans les pays émergents -Chine et Inde en tête- et la volonté des compagnies aériennes de s'équiper d'avions plus économes en kérosène en raison de la cherté des carburants.

"La croissance soutenue en Chine, en Inde et sur les autres marchés émergents est un facteur majeur de l'augmentation des livraisons au cours des vingt prochaines années", a déclaré Randy Tinseth, vice-président de Boeing, lors d'une conférence de presse à Londres.

"Il est évident que ces prévisions prennent en compte les difficultés économiques que nous voyons aujourd'hui sur certains marchés matures", a-t-il ajouté, prévoyant toutefois le retour à une "croissance économique normale" à partir de 2014.

Boeing ajoute que le trafic passagers mondial devrait croître de 5% par an sur les 20 prochaines années, le trafic cargo devant lui progresser de 5,2% par an.

Le constructeur américain prévoit plus largement un doublement de la flotte mondiale dans les deux prochaines décennies.

41% DE RENOUVELLEMENTS

"Les compagnies à bas coûts, avec leur capacité à stimuler le trafic aérien grâce à leurs tarifs bas, se développent bien plus rapidement que le marché dans son ensemble", a souligné Randy Tinseth.   Suite...

 
<p>Boeing a revu &agrave; la hausse ses pr&eacute;visions de march&eacute; &agrave; 20 ans, en tenant compte notamment de la croissance du trafic a&eacute;rien dans les pays &eacute;mergents et de la volont&eacute; des compagnies a&eacute;riennes de s'&eacute;quiper d'avions plus &eacute;conomes en carburants. /Photo prise le 14 mai 2012/REUTERS/Denis Balibouse</p>