Airbus installe sa première usine de production aux Etats-Unis

lundi 2 juillet 2012 20h54
 

par Karen Jacobs

MOBILE (Alabama)/PARIS (Reuters) - Airbus a annoncé lundi l'installation de sa première usine d'assemblage d'avions aux Etats-Unis, effectuant une entrée fracassante dans la production sur le premier marché mondial de l'aviation et surtout sur les terres de son grand rival Boeing.

Premier acte stratégique majeur de Fabrice Brégier un mois après son arrivée à la tête d'Airbus, l'installation de cette usine à Mobile (Alabama), permettra à l'avionneur européen de se rapprocher des compagnies américaines et de renforcer la présence de sa maison-mère EADS dans le pays.

Airbus, qui dispose déjà depuis trois ans d'un site d'assemblage à Tianjin, en Chine, prévoit de lancer durant l'été 2013 la construction des nouvelles installations américaines, qui devraient démarrer leur activité en 2015 et livrer leurs premiers avions, des monocouloirs A320, en 2016.

L'objectif est d'atteindre d'ici 2018 une production annuelle de 40 à 50 avions aux Etats-Unis.

Ce projet de 600 millions de dollars (474 millions d'euros) permettra à l'avionneur européen de s'installer sur les terres de Boeing et de profiter au mieux du marché américain, le premier mondial pour les monocouloirs qu'il estime à 4.600 appareils pour les 20 ans à venir.

"C'est le bon moment pour Airbus pour se développer aux Etats-Unis", déclare Fabrice Brégier dans un communiqué. "Cette ligne d'assemblage nous rapproche de nos clients."

Les analystes soulignent que cette décision pourrait transformer le secteur américain de l'aéronautique et renforcer l'industrie dans la golfe du Mexique. Mais Boeing souligne que cette installation ne devrait pas détourner l'attention des subventions controversées perçues par Airbus en Europe.

Les deux rivaux sont engagés dans le plus important différend commercial de l'histoire de l'Organisation mondiale du commerce, s'accusant mutuellement d'avoir reçu des milliards de dollars d'aides illégales.   Suite...

 
<p>Fabrice Br&eacute;gier (&agrave; gauche), directeur ex&eacute;cutif d'Airbus, aux c&ocirc;t&eacute;s du gouverneur de l'Alabama Robert Bentley (2e &agrave; gauche) &agrave; l'occasion de la conf&eacute;rence de presse de pr&eacute;sentation de la nouvelle cha&icirc;ne d'assemblage de l'avionneur europ&eacute;en, &agrave; Mobile, en Alabama. Airbus va installer une premi&egrave;re usine aux Etats-Unis dans le but de se rapprocher des compagnies am&eacute;ricaines et de renforcer la pr&eacute;sence de sa maison-m&egrave;re EADS dans le pays. /Photo prise le 2 juillet 2012/REUTERS/Jonathan Bachman</p>