Vuitton dans le cénacle des joailliers de la place Vendôme

lundi 2 juillet 2012 15h32
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Louis Vuitton a fait son entrée lundi dans le club très fermé des joailliers de la place Vendôme pour prendre sa part d'un marché en forte croissance et poursuivre la construction de son image d'acteur du très grand luxe.

En s'offrant la prestigieuse adresse parisienne, la marque phare de LVMH entend asseoir sa légitimité aux côtés des acteurs historiques du secteur.

Dix ans après avoir lancé ses premières collections de bijoux, Louis Vuitton espère aussi remporter le pari déjà gagné par Chanel et Dior avant lui, celui d'une marque de mode qui réussit à faire sa place aux côtés des joailliers historiques que sont Cartier, Van Cleef & Arpels (groupe Richemont) ou Boucheron (groupe PPR).

"Ce magasin et son atelier constituent une étape importante, un acte fondateur. Ils nous invitent à envisager l'avenir avec un optimisme exceptionnel", a déclaré à Reuters Hamdi Chatti, directeur du pôle horlogerie-joaillerie de la marque.

Comme Cartier ou Van Cleef, Vuitton a également installé son atelier de haute joaillerie sur la place, un choix stratégique car c'est là que se font les achats des pierres les plus exceptionnelles. "Les acheteurs de la place voient les pierres avant les autres", confie-t-on dans l'atelier.

Vuitton veut aussi renforcer son image dans le très haut de gamme. Car le malletier, première marque mondiale de luxe et premier centre de profit de LVMH, veille à élargir son offre de grand luxe pour se prémunir contre les risques de banalisation d'une marque qui vend toujours plus de sacs dans le monde.

"Cette installation constitue un pas assez logique. Si l'on veut être légitime dans ce secteur, c'est même une nécessité", estime Thomas Mesmin, analyste de CA Cheuvreux.

La griffe entend aussi prendre sa part d'un marché étroit mais très rentable et doté de sérieux atouts de croissance grâce à l'appétit de la clientèle des pays émergents.   Suite...

 
<p>Louis Vuitton a fait son entr&eacute;e lundi dans le club tr&egrave;s ferm&eacute; des joailliers de la place Vend&ocirc;me pour prendre sa part d'un march&eacute; en forte croissance et poursuivre la construction de son image d'acteur du tr&egrave;s grand luxe. /Photo prise le 2 juillet 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>