Crédit Agricole envisagerait de vendre Emporiki

dimanche 1 juillet 2012 19h04
 

PARIS (Reuters) - Crédit Agricole discute de la vente de sa filiale grecque Emporiki Bank et a reçu des marques d'intérêt de trois établissements locaux, écrit le Financial Times.

Des sources avaient dit à Reuters fin mai que les banques françaises, qui font partie des établissements bancaires étrangers les plus exposés à la Grèce, préparaient dans le plus grand secret des plans d'urgence dans l'éventualité d'une sortie de la République hellénique de la zone euro.

D'après les données de la Banque des règlements internationaux (BRI), corrigées du risque réel pris sur l'emprunteur, les banques françaises ont pour 44,4 milliards de dollars d'engagements de crédit en Grèce contre 13,4 milliards pour les banques allemandes.

Citant deux sources bancaires non identifiées, le FT rapporte que National Bank of Greece, Alpha Bank et Eurobank EFG se sont dit prêtes à soumettre une offre sur Emporiki dans la mesure où elles auraient le feu vert du Fonds hellénique de stabilité financière.

Alpha Bank, deuxième banque de Grèce, avait démenti le mois dernier négocier une entrée au capital d'Emporiki.

Le FT ajoute que le Crédit Agricole a invité les banques locales à soumettre des offres sur une partie du capital d'Emporiki début juin, de crainte d'une éventuelle ruée aux guichets.

Crédit Agricole n'était pas joignable dans l'immédiat.

John Irish, Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
<p>Cr&eacute;dit Agricole discute de la vente de sa filiale grecque Emporiki Bank et a re&ccedil;u des marques d'int&eacute;r&ecirc;t de trois &eacute;tablissements locaux, selon le Financial Times. /Photo prise le 9 mars 2012/REUTERS/John Kolesidis</p>