Londres veut une enquête après un scandale impliquant Barclays

dimanche 1 juillet 2012 18h43
 

par Avril Ormsby

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique a ordonné un examen indépendant du marché interbancaire, à la suite d'un scandale impliquant la Barclays.

Barclays versera 453 millions de dollars (362 millions d'euros) aux autorités américaines et britanniques pour mettre fin à l'amiable aux poursuites engagées à son encontre pour manipulation du taux Libor.

L'enquête sur le Libor se déploie à travers l'Europe, le Japon et l'Amérique du Nord. Citigroup, HSBC et UBS sont également examinées.

Par ailleurs, les quatre principales banques britanniques ont accepté de verser des dédommagements à leurs clients, en l'occurence des PME, pour les avoir mal informées sur des produits de couverture de taux.

Le scandale du Libor a provoqué une levée de boucliers contre les pratiques du secteur bancaire et des parlementaires de tous bords ont réclamé à y voir plus clair.

Le gouvernement veut diligenter une enquête rapide lui permettant d'amener le Financial Services Bill actuellement examiné par le parlement, a déclaré une porte-parole du Premier ministre. L'enquête étudiera aussi la possibilité de sanctions au pénal.

Aucune accusation au pénal n'a encore été portée mais Londres a chargé la brigade financière d'enquêter sous cet angle.

"Le responsable des investigations veut parler à toutes les parties concernées, la Banque d'Angleterre, la FSA (Financial Services Authority, NDLR-l'autorité de tutelle du secteur financier) et ceux qui utilisent le Libor", a dit Mark hoban, secrétaire au Trésor, à la BBC.   Suite...

 
<p>Le gouvernement britannique a ordonn&eacute; un examen ind&eacute;pendant du march&eacute; interbancaire, &agrave; la suite d'un scandale impliquant la Barclays et li&eacute; &agrave; des manipulations du taux Libor. /Photo prise le 28 juin 2012/REUTERS/Olivia Harris</p>