Un rally bref ou soutenu à Wall Street ?

dimanche 1 juillet 2012 15h31
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé son premier semestre en force, dopée par les résultats inattendus du sommet européen des 28 et 29 juin, qui ont contribué à lever partiellement les incertitudes du marché.

Mais ce rally est-il un feu de paille ou est-il durable?

Les indices S&P-500 et Nasdaq Composite ont enregistré vendredi leurs meilleurs gains en pourcentage depuis décembre.

"Je ne pense que cela remette les choses en cause fondamentalement", dit Quincy Krosby (Prudential Financial), à propos des accords scellés lors du sommet européen, en matière de recapitalisation bancaire notamment.

"Je crois toutefois que c'est la première fois qu'on a une réponse relativement rapide sur ce qu'ils (les dirigeants de la zone euro) vont faire à ce sujet".

La différence est cette fois-ci que les gains de Wall Street ont été durables et se sont amplifiés durant la séance, alors qu'ils s'évaporaient rapidement en réaction aux précédentes annonces qu'avaient pu faire les dirigeants de la zone euro pour combattre la crise de la dette.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a gagné 1,9%, le S&P 2% et le Nasdaq 1,5%. Sur le mois, le Dow a progressé de 3,9%, le S&P de 4% et le Nasdaq de 3,8%.

Mais sur le trimestre, le Dow perd 2,5%, le S&P 3,3% et le Nasdaq 5,1%. En revanche, pour le premier semestre, le Dow prend 5,4%, le S&P 8,3% et le Nasdaq 12,7%.

"Le MES/FESF aura-t-il assez de capital? C'est la question. Sinon, est-ce que la BCE acceptera de lui octroyer une licence bancaire, augmentant de fait sa capacité? Là encore, c'est à voir", dit Peter Boockvar (Miller Tabak). "Pour l'heure on traite surtout les symptômes mais le problème de fond - dette excessive et croissance manquant à l'appel - demeure".   Suite...

 
<p>Si Wall Street a termin&eacute; son premier semestre en force, dop&eacute;e par les r&eacute;sultats inattendus du sommet europ&eacute;en des 28 et 29 juin, qui ont contribu&eacute; &agrave; lever partiellement les incertitudes du march&eacute;, difficile de savoir si ce rally sera un feu de paille ou s'il sera durable. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>