Veolia vend ses activités dans l'eau régulée au Royaume-Uni

jeudi 28 juin 2012 11h08
 

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement a annoncé jeudi la cession de ses activités dans l'eau régulée au Royaume-Uni, première étape importante de son vaste programme de désendettement.

Cette cession, au britannique Rift Acquisitions pour une valeur d'entreprise de 1,236 milliard de livres sterling (1,54 milliard d'euros), permet à Veolia Environnement de réduire son endettement net d'environ 1,165 milliard de livres, soit 1,45 milliard d'euros.

Le spécialiste français du traitement de l'eau et des déchets conserve, outre l'ensemble de ses activités non régulées, un intérêt de 10% dans l'activité d'eau régulée en Grande-Bretagne pour une durée d'au moins 5 ans.

Issues d'un "water act" mis en oeuvre en 1989 par Margaret Thatcher, alors Premier ministre, les activités de Veolia dans l'eau et l'assainissement britanniques ont contribué l'année dernière à la capacité d'autofinancement opérationnelle et au résultat opérationnel récurrent du groupe à hauteur de 105,5 millions de livres et de 74,9 millions respectivement.

Leur vente, qui constitue la première étape d'un programme de vente d'actifs de cinq milliards d'euros prévu d'ici la fin 2013, a été saluée en Bourse où le titre a bondi en ouverture avant de réduire ses gains.

A 10h30, il prenait 0,93% à 10,29 euros, dans un marché en repli de 1%, après avoir grimpé de près de 4% dans les premières transactions.

"Nous avons toujours considéré la vente de l'eau au Royaume-Uni comme la plus facile à réaliser mais le timing et le prix dépassent néanmoins nos attentes de quelques mois et d'environ 150 millions d'euros (près de 0,30 euro par action)", écrit dans une note Sofia Savvantidou, analyste chez Citigroup.

Un autre analyste, basé à Paris, déclare lui aussi que le prix est "bon" et légèrement supérieur à ses attentes. "C'est un premier pas et pas le plus difficile", ajoute-t-il toutefois.

LE CASSE-TÊTE DE VEOLIA TRANSDEV   Suite...

 
<p>Le PDG de Veolia, Antoine Fr&eacute;rot. Le sp&eacute;cialiste fran&ccedil;ais des services collectifs c&egrave;de son activit&eacute; eau r&eacute;gul&eacute;e au Royaume-Uni au britannique Rift Acquisitions pour une valeur d'entreprise de 1,26 milliard de livres sterling (1,54 milliard d'euros). /Photo prise le 1er mars 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>