RPT-L'aide à Chypre pourrait atteindre 10 milliards d'euros

mardi 26 juin 2012 13h14
 

Répétition du titre.

par Michele Kambas

NICOSIE (Reuters) - Chypre, cinquième membre de la zone euro à faire appel à une aide d'urgence de l'Union européenne, pourrait avoir besoin d'une enveloppe susceptible d'atteindre 10 milliards d'euros, soit plus de la moitié de son produit intérieur brut (PIB), ont déclaré mardi des responsables de la zone euro.

Nicosie a formellement présenté lundi sa demande d'aide sans en préciser le montant mais en expliquant avoir besoin de fonds aussi bien pour protéger son secteur financier exposé à la Grèce que pour combler son déficit budgétaire.

"Le montant exact n'a pas encore été décidé. Il devait s'agir de six milliards d'euros pour les besoins de financement de l'Etat et de deux milliards pour les banques, mais c'est optimiste: il y a plus de chances pour que cela soit sept et trois, jusqu'à 10 milliards d'euros au total", a déclaré l'un des responsables.

Un deuxième a confirmé que le montant de l'aide était susceptible d'atteindre 10 milliards d'euros, un niveau évoqué par la presse chypriote.

Avec 17,3 milliards d'euros de produit intérieur brut, Chypre figure parmi les trois plus petites économies de la zone euro, avec Malte et l'Estonie. Et comparée à celles déjà consenties à la Grèce, à l'Irlande, au Portugal et à l'Espagne, l'aide envisagée reste relativement modeste par son montant.

Mais le fait même que Nicosie la sollicite constitue la dernière preuve en date que les dirigeants politiques de la zone euro n'ont toujours pas trouvé de solution pour juguler la crise de la dette.

La demande de Chypre intervient à quelques jours d'un nouveau sommet européen prévu les 28 et 29 juin, mais les intervenants de marché sont convaincus qu'il ne débouchera sur aucun résultat concret.   Suite...

 
<p>Selon des responsables de la zone euro, Chypre, cinqui&egrave;me pays de la zone euro &agrave; faire appel &agrave; une aide financi&egrave;re de l'Union europ&eacute;enne, pourrait avoir besoin d'une somme pouvant aller jusqu'&agrave; 10 milliards d'euros. Les m&eacute;dias locaux ont &eacute;voqu&eacute; la m&ecirc;me somme. /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Roge</p>