La France bridera ses dépenses pour tenir l'équilibre en 2017

lundi 25 juin 2012 20h03
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français prévoit une stabilité des dépenses et des effectifs de l'Etat sur la période 2013-2015 afin de respecter son objectif d'équilibre budgétaire en 2017, a annoncé lundi Matignon à l'issue d'un séminaire gouvernemental.

Tous les ministres, silencieux devant la presse, ont participé à cette réunion de près de trois heures qui a permis au gouvernement d'afficher sa détermination et son volontarisme face à une situation budgétaire dégradée.

Dans un communiqué avare en chiffres et où les mots rigueur et austérité n'apparaissent pas, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault réaffirme son objectif de réduire la part de la dette dans la richesse nationale en 2013, avec un déficit public à 3%.

Un gage de crédibilité européenne important à trois jours d'un sommet européen crucial pour l'avenir de la zone euro.

"La maîtrise des finances publiques ne sera pas définie de façon comptable et aveugle", promet le Premier ministre.

Concernant les dépenses de l'Etat, la stabilité s'établira "en valeur et hors charge de la dette et de pensions" sur la période 2013-2015.

Pendant la campagne présidentielle, l'équipe de François Hollande avait annoncé vouloir limiter à 1,1% en moyenne par an la croissance des dépenses publiques totales en volume.

Sous son prédécesseur Nicolas Sarkozy, le gouvernement avait lui aussi retenu comme objectif une stabilisation en valeur des dépenses de l'Etat, hors charge de la dette et pensions. Le président sortant s'était engagé à aller vers une réduction des dépenses en toute fin de quinquennat.

Pour ce qui est des fonctionnaires, le gouvernement annonce une "stabilité globale" des effectifs. "Les créations d'emplois seront réservées à l'enseignement, à la police, la gendarmerie et la justice", ajoute-t-on dans le communiqué.   Suite...

 
<p>A l'issue d'un s&eacute;minaire gouvernemental r&eacute;uni lundi apr&egrave;s-midi autour de Jean-Marc Ayrault, les services du Premier ministre ont annonc&eacute; que la France atteindrait l'&eacute;quilibre budg&eacute;taire en 2017 via une stabilit&eacute; des d&eacute;penses et des effectifs de l'Etat sur la p&eacute;riode 2013-2015. /Photo prise le 25 juin 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>