Arrêtez de demander de l'aide, dit l'Allemagne à la Grèce

dimanche 24 juin 2012 22h07
 

par Erik Kirschbaum

BERLIN (Reuters) - Le nouveau gouvernement grec devrait arrêter de demander de l'aide et plutôt mettre rapidement en oeuvre les réformes prévues, en échange des plans de soutien de ses partenaires européens, a déclaré dimanche le ministre des Finances allemand.

Dans un langage exceptionnellement cru, Wolfgang Schäuble a précisé au journal Bild am Sonntag que la Grèce avait perdu une bonne part de la confiance de l'Europe au cours de la crise de la dette souveraine, comme le révèle un sondage mené dans les quatre plus grandes puissances européennes, publié par l'hebdomadaire.

"La tâche la plus importante à laquelle est confronté le nouveau Premier ministre (Antonis) Samaras est de vite mettre en pratique le programme qui a été convenu, sans nouveaux délais, plutôt que de demander aux autres ce qu'il peuvent encore faire pour la Grèce", a déclaré cet allié de la chancelière Angela Merkel, le plus puissant des ministres des Finances d'Europe.

Le nouveau gouvernement grec de coalition a déclaré jeudi vouloir renégocier les termes de l'accord conclu en février en échange d'un plan de sauvetage de 130 milliards d'euros pour éviter le défaut de paiement.

Les demandes de la nouvelle coalition dérangent particulièrement l'Allemagne, plus gros contributeur au plan d'aide, qui a proposé d'ajuster les échéances de l'accord afin de prendre en compte le temps perdu pendant les deux élections depuis le mois de mai, mais qui refuse toute révision radicale.

Le gouvernement grec va demander un délai supplémentaire de deux ans, jusqu'en 2016, pour ramener le déficit budgétaire à 2,1% du produit intérieur brut (PIB). Il était de 9,3% en 2011. Ce nouveau délai coûterait 16 à 20 milliards d'euros supplémentaires en terme de financement international.

LES EUROPÉENS VEULENT L'EURO

"La balle est maintenant dans le camp de la Grèce", a ajouté Wolfgang Schäuble. "C'est à eux de regagner la confiance des populations en Europe. Ils n'y arriveront qu'avec des actes et des mesures concrets."   Suite...

 
<p>Le ministre des Finances allemand Wolfgang Sch&auml;uble estime que le nouveau gouvernement grec devrait arr&ecirc;ter de demander de l'aide et plut&ocirc;t mettre rapidement en oeuvre les r&eacute;formes pr&eacute;vues en &eacute;change des plans de soutien de ses partenaires europ&eacute;ens. /Photo prise le 21 juin 2012/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>