Wall Street focalisée sur l'Europe et la croissance

dimanche 24 juin 2012 16h26
 

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a traversé de sérieux obstacles la semaine dernière, en particulier les élections grecques et la révision en baisse des prévisions de croissance de la Réserve fédérale.

Mais les ennuis ne sont pas finis.

Les investisseurs estiment qu'il sera difficile de réaliser des gains importants sur les marchés cette semaine, compte tenu de l'accumulation des signes de ralentissement dans le monde et la persistance de la crise de la dette la zone euro.

Au cours de la semaine dernière, l'indice S&P a accusé sa deuxième plus forte baisse quotidienne de l'année et le marché devrait rester très volatil au cours de cette dernière semaine du trimestre, qui sera dominée par les annonces des dirigeants européens.

En Europe, les dirigeants de l'Union européennes se retrouveront pour un sommet de deux jours les 28 et 29 juin, une réunion une nouvelle fois considérée comme déterminante pour l'avenir de la zone euro.

Les investisseurs attendent également un jugement de la Cour Suprême concernant la réforme de santé de l'Administration Obama, qui aura ses gagnants et ses perdants dans le secteur.

Le président du Conseil italien Mario Monti a souligné vendredi que les pays de la zone euro risquaient de subir de plus en plus d'attaques spéculatives si le prochain sommet européen ne débouche sur aucune solution pérenne à la crise des dettes souveraines.

La tension monte sur les rendements de la dette souveraine espagnole et exerce une pression croissante en faveur d'une plus grande intégration budgétaire européenne et de mesures de soutien accrues aux Etats périphériques en difficulté.   Suite...

 
<p>Les investisseurs estiment qu'il sera difficile de r&eacute;aliser des gains importants sur les march&eacute;s cette semaine, compte tenu de l'accumulation des signes de ralentissement dans le monde et la persistance de la crise de la dette la zone euro. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>