Un sommet romain à quatre pour déminer le Conseil européen

vendredi 22 juin 2012 08h29
 

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Les dirigeants des poids lourds de l'euro - Allemagne, France, Italie, Espagne - tenteront vendredi à Rome de s'accorder sur les contours d'un paquet de mesures de relance économique et de stabilisation financière susceptible de rassurer les marchés.

Objectif : déminer le Conseil européen des 28 et 29 juin, jugé une fois de plus "décisif" face aux nouveaux risques de tourmente financière dans une zone euro en panne de croissance et sous surveillance de ses partenaires non-européens du G20.

Angela Merkel, François Hollande, Mario Monti et Mariano Rajoy, qui se pencheront également sur la crise du système bancaire espagnol, les tourments de la Grèce et la situation préoccupante de l'Italie, s'accordent au moins sur une chose : une obligation de résultat dans huit jours à Bruxelles.

"Il faut un accord ambitieux, pas au rabais" le 29 juin, souligne-t-on de source gouvernementale française.

Sont notamment sur la table la question d'une supervision commune du système bancaire de la zone euro, avec un système européen de garantie des dépôts, et celle d'une mutualisation au moins partielle de la dette européenne.

La chancelière allemande reste arc-boutée sur son refus d'envisager toute mutualisation des dettes des Etats de la zone euro, que ce soit sous la forme d'obligations européennes ou par un autre biais, avant une intégration politique plus poussée.

Pour tenter de contourner le "nein" de Berlin, la France s'appuie notamment sur l'idée d'un fonds d'amortissement de la dette européenne, une solution intermédiaire pour l'endettement au-delà de 60% du PIB d'un pays, qui a l'avantage d'être avancée par le Conseil des experts économiques allemands.

Dans un mémorandum transmis la semaine passée à ses partenaires, François Hollande propose désormais d'inscrire la mise en place de véritables obligations européennes dans une perspective à 10 ans et non plus à court terme.   Suite...

 
<p>Les dirigeants des poids lourds de l'euro -la chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel, le pr&eacute;sident fran&ccedil;ais Fran&ccedil;ois Hollande, le pr&eacute;sident du Conseil italien Mario Monti (photo) et le pr&eacute;sident du gouvernement espagnol Mariano Rajoy- se r&eacute;unissent ce vendredi &agrave; Rome pour tenter de s'accorder sur les contours d'un paquet de mesures de relance &eacute;conomique et de stabilisation financi&egrave;re susceptible de rassurer les march&eacute;s et d&eacute;miner le terrain avant le Conseil europ&eacute;en des 28 et 29 juin. /Photo prise le 14 juin 2012/REUTERS/Max Rossi</p>