Premiers pas vers une union bancaire en Europe

vendredi 22 juin 2012 08h25
 

par John O'Donnell et Robin Emmott

BRUXELLES (Reuters) - Le sort des banques de l'Union européenne sera au coeur des préoccupations des ministres des Finances vendredi, lors de l'ouverture des débats sur une union bancaire, initiative de première importance pour soutenir la zone euro et ses établissements les plus en difficulté.

Même si les 17 pays de la zone euro partagent une monnaie commune, c'est au niveau local que se résolvent pour l'instant les problèmes bancaires locaux.

"Les banques occupent le devant de la scène, avec une solution qui intègre la situation sur le terrain et celle en Espagne", a dit un diplomate.

De leur côté, les chefs d'Etat et de gouvernement examineront la semaine prochaine des propositions en vue d'un processus d'intégration susceptible de déboucher sur une certaine centralisation du processus de prise de décision dans la zone euro.

Une ambition qui mettra sans doute des années à se réaliser mais les dirigeants de l'UE comptent qu'en montrant leur détermination à y parvenir, les investisseurs reprendront confiance dans la zone euro.

Etablir une union bancaire, axée sur un superviseur unique des grandes banques, un fonds de liquidation et un fonds de garantie des dépôts commun, en sera la première étape.

"En en sens, ce sera peut-être plus facile de commencer par les banques", a expliqué le diplomate. "Les banques, c'est une affaire de technocrates, à la différence de la politique budgétaire, ancrée dans l'histoire et l'identité nationales".

Les ministres réunis jeudi pourraient également recevoir une demande d'aide de 100 milliards d'euros pour le secteur bancaire espagnol, a dit un autre diplomate, de quoi imprimer un bel élan aux débats.   Suite...