Le patron de PSA Philippe Varin serait sur la sellette

mercredi 20 juin 2012 16h08
 

PARIS (Reuters) - Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, serait sur la sellette car la famille Peugeot, principal actionnaire du constructeur automobile, n'est pas satisfaite de ses résultats à la tête du groupe, écrit mercredi La Tribune.fr.

Le site d'informations économiques, qui cite des sources internes, ajoute que l'alliance conclue avec l'américain General Motors ne suscite pas l'unanimité au sein des actionnaires de la famille Peugeot, qui n'est pas non plus satisfaite de l'équipe dirigeante de PSA.

GM est désormais le deuxième actionnaire de PSA, dont il détient 7%, derrière la famille Peugeot qui contrôle 25,2% du capital.

"Nous ne faisons aucun commentaire sur des rumeurs", a déclaré un porte-parole de PSA.

De son côté, un porte-parole de General Motors a déclaré: "Nous nous sommes attelés à mettre en place les fondations d'une alliance pour le long terme qui aider les deux entreprises à réaliser de réelles synergies."

"Nous voyons un énorme potentiel dans les achats et la logistique, et sommes satisfaits de la manière dont les équipes avancent actuellement", a ajouté le porte-parole de GM.

En Bourse à 15h50, l'action PSA progressait de 6,7% à 8,228 euros -plus forte hausse de l'indice CAC 40 (-0,2%)- portée par l'annonce du lancement sous la marque Citroën de deux voitures à moindre coût destinées aux pays émergents.

Le titre perd cependant 22% de sa valeur depuis le début de l'année alors que l'indice du secteur européen de l'automobile prend 10% dans le même temps.

EN POSTE DEPUIS TROIS ANS   Suite...

 
<p>Philippe Varin, pr&eacute;sident du directoire de PSA Peugeot Citro&euml;n, serait sur la sellette car la famille Peugeot, principal actionnaire du constructeur, n'est pas satisfaite de ses r&eacute;sultats &agrave; la t&ecirc;te du groupe, selon La Tribune.fr. Une information qu'un porte-parole de PSA a refus&eacute; de commenter. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>