Kesa ne prévoit pas d'amélioration

mercredi 20 juin 2012 13h30
 

par James Davey

LONDRES (Reuters) - Le distributeur d'électroménager Kesa s'attend à une poursuite du recul de ses ventes en France, en Italie et en Espagne alors que les consommateurs préfèrent limiter les gros achats sur fond de crise en zone euro.

A la Bourse de Londres, l'action Kesa abandonnait 8,14% à 50,75 pence à 11h20 GMT, alors que le FTSE 100 progressait de 0,47%.

"En France, l'année dernière, le marché (des appareils électriques) a décliné d'environ 4%. Nous prévoyons un nouveau déclin cette année, principalement lié aux ventes de téléviseurs mais peut-être pas du niveau de 4%", a déclaré à des journalistes le directeur général Thierry Falque-Pierrotin.

Kesa, maison mère du français Darty dont elle va adopter le nom à compter du 31 juillet, avait profité d'un bond des ventes de téléviseurs ces dernières années, lié à plusieurs compétitions sportives et au passage vers le numérique.

"En Italie et en Espagne, le marché a affiché un repli à deux chiffres (en 2011) et nous le voyons toujours reculer mais à des niveaux qui ne devraient pas être aussi dramatiques", a indiqué Thierry Falque-Pierrotin.

Les analystes estiment que Kesa pourrait céder ses activités déficitaires en Italie, en Espagne et en Turquie.

Thierry Falque-Pierrotin a affirmé de son côté que la priorité était donnée à l'amélioration des performances opérationnelles sur les trois marchés, au développement des synergies avec Darty en France et à la surveillance des évolutions du marché.

Le secteur européen de l'électroménager et des produits audio-vidéo est confronté à une concurrence féroce au moment même où les consommateurs préfèrent diminuer leurs dépenses dans un contexte d'austérité, de hausse du chômage et de faible croissance des salaires.   Suite...