19 juin 2012 / 11:29 / dans 5 ans

Paris et les Bourses européennes en hausse à la mi-séance

<p>La Bourse de Paris &eacute;tait en hausse de 0,13% vers 13h05. Un indice du climat des affaires n&eacute;gatif en Allemagne a relanc&eacute; l'espoir d'une stimulation de la croissance en Europe, alors que les investisseurs anticipent aussi un geste de la R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale &agrave; l'issue de sa r&eacute;union de deux jours qui a d&eacute;but&eacute; ce mardi. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes progressent à mi-séance et Wall Street est attendu en légère hausse, un indice du climat des affaires négatif en Allemagne ayant relancé l‘espoir d‘une stimulation de la croissance en Europe, alors que les investisseurs anticipent aussi un geste de la Réserve fédérale à l‘issue de sa réunion de deux jours qui a débuté ce mardi.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,13% à 3.070,25 points vers 13h05. À Francfort, le Dax prend 0,39% et à Londres, le FTSE avance de 0,83%.

L‘indice paneuropéen Eurostoxx 50 prend 0,3%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,16% à 0,33%.

Danone chute de 8,1% après son avertissement sur sa marge 2012, entraînant Unilever (-2,35%) dans son sillage et l‘indice en Europe (-1,7%), plus forte baisse sectorielle.

Les valeurs bancaires se sont retournées à la hausse avec un gain de 0,45% de l‘indice sectoriel de la zone euro, tandis que les cycliques restent bien orientées.

L‘indice ZEW du sentiment des analystes et investisseurs allemands, publié dans la matinée, s‘est révélé négatif en juin et nettement inférieur aux attentes, à -16,9 points, contre 10,8 en mai et 4,0 attendu par le marché.

“Les Allemands ne peuvent plus dire qu‘ils sont immunisés contre la crise de la zone euro. Tout se met en place pour une nouvelle injection de liquidités dans le système”, commente François Savary, responsable des investissements pour la banque suisse Reyl.

“Je pense que l‘Europe devra lancer un LTRO 3 et que la BCE devra baisser ses taux”, a-t-il ajouté, en référence à l‘opération de refinancement à long terme des banques européennes, lancée en décembre dernier, puis renouvelé en février, qui a aidé à soutenir les marchés.

L‘annonce par la Cour constitutionnelle allemande que le gouvernement d‘Angela Merkel n‘avait pas suffisamment consulté le Parlement sur la configuration du Mécanisme européen de stabilité financière (MES) a brièvement pesé sur la tendance, tout comme le report de la deuxième étape de l‘audit des banques espagnoles.

Après une émission de dette à court terme qui a vu les rendements atteindre des niveaux record ce matin, les investisseurs attendent la prochaine adjudication madrilène à moyen terme jeudi, un test encore plus difficile dans le contexte d‘inquiétude sur l‘avenir.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below