Danone avertit sur sa marge à cause de l'Espagne

mardi 19 juin 2012 12h49
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Danone a prévenu mardi que la chute de la consommation en Espagne pèserait sur sa marge en 2012, un avertissement sanctionné en Bourse par un vif repli de son action, qui a effacé en une matinée tous ses gains du premier semestre.

Le groupe agroalimentaire français qui, le 17 avril, avait confirmé que sa marge serait stable en 2012, pense désormais qu'elle baissera de 50 points de base à données comparables par rapport à celle de 14,72% engrangée l'an dernier.

Il a néanmoins maintenu son objectif d'une croissance organique de 5 à 7% de ses ventes cette année, tout en précisant qu'elle se situerait "autour de 5%" au deuxième trimestre. De même, Danone confirme parier sur un free cash flow annuel de deux milliards d'euros.

"Le groupe fait face depuis la fin du premier trimestre à un contexte de consommation en dégradation rapide et significativement plus forte qu'attendue dans les pays d'Europe du Sud, et tout particulièrement en Espagne", a expliqué Danone.

La hausse du coût des matières premières, le lait et l'emballage en tête, de 1 à 2% depuis la fin du premier trimestre, contribue aussi, mais dans une bien moindre mesure, à la décision du groupe de revoir ses ambitions à la baisse.

Pierre-André Térisse, le directeur financier de Danone, a évoqué le contexte "particulièrement problématique" de l'Espagne, où les consommateurs se tournent vers des produits moins chers.

L'Espagne a représenté en 2011 entre 7 et 8% du chiffre d'affaires de Danone et 12% de ses bénéfices.

Pierre Tegner, analyste de Natixis, estime que l'avertissement devrait se traduire par une baisse de 3% à 4% du bénéfice par action par rapport à ses estimations antérieures.   Suite...

 
<p>Le directeur financier de Danone, Pierre-Andr&eacute; T&eacute;risse. Le groupe agroalimentaire a revu &agrave; la baisse mardi son objectif de marge op&eacute;rationnelle 2012 en raison d'un ralentissement de la consommation en Europe du Sud, notamment en Espagne, et d'une hausse plus forte qu'anticip&eacute; du prix des mati&egrave;res premi&egrave;res. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>