Inquiète pour l'Espagne et l'Italie, Wall Street ouvre en baisse

lundi 18 juin 2012 15h50
 

NEW YORK (Reuters) - L'espoir suscité par le résultat des élections en Grèce n'a même pas tenu jusqu'à l'ouverture de Wall Street, qui a entamé la semaine en baisse lundi sur fond d'inquiétudes croissantes pour la situation financière de l'Espagne et de l'Italie.

Une dizaine de minutes après l'ouverture, le Dow Jones reculait de 0,31% (40,11 points) à 12.727,06 points. Le Standard & Poor's, plus large, perdait 0,26% (3,55 points) à 1339,29 points tandis que le composite du Nasdaq abandonnait 0,14% (4,13 points) à 2.828,67 points.

Après l'enthousiasme initial, les futures se sont retournées à la baisse dès que le rendement des obligations souveraines espagnoles et italiennes a commencé à monter, peu après l'ouverture des bourses européennes.

La hausse du coût de la dette espagnole au-dessus de la barre des 7%, un niveau jugé insoutenable, a poussé le ministre espagnol du Trésor à appeler la Banque centrale européenne (BCE) à l'aide pour rassurer les marchés.

"Cela ressemble de plus en plus à essayer de boucher une fuite avec une rustine", commente André Bakhos, analyste marchés chez Lek Securities. "La Grèce est peut-être d'accord pour rester dans la zone euro, mais ce n'est qu'un élément et une fois l'euphorie du moment retombée, les investisseurs prennent conscience que le problème est toujours là."

Aux valeurs, les bancaires sont les plus affectées, Morgan Stanley cédant 1,68%, Goldman Sachs 1,38% et JP Morgan 1,23% quelques minutes après l'ouverture.

Chuck Mikolajczak, Tangi Salaün pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>L'espoir suscit&eacute; par le r&eacute;sultat des &eacute;lections en Gr&egrave;ce n'a m&ecirc;me pas tenu jusqu'&agrave; l'ouverture de Wall Street, qui a entam&eacute; la semaine en baisse lundi sur fond d'inqui&eacute;tudes croissantes pour la situation financi&egrave;re de l'Espagne et de l'Italie. Une dizaine de minutes apr&egrave;s l'ouverture, le Dow Jones reculait de 0,31%. Le Standard &amp; Poor's perdait 0,26% et le Nasdaq abandonnait 0,14%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson</p>