Le rebond des Bourses en Europe a fait long feu

lundi 18 juin 2012 11h21
 

par Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Le rebond des Bourses européennes lundi matin au lendemain du succès électoral des conservateurs grecs de la Nouvelle Démocratie, plus favorables à l'austérité, aura duré moins de deux heures.

Les actifs risqués - actions et obligations d'Etat de pays en difficulté comme l'Italie ou la Grèce - sont repartis à la baisse tant le rapport des forces politiques est fragile et rend difficile la formation d'un gouvernement stable à Athènes.

Au-delà de la Grèce, les marchés craignent une contagion de la crise à l'Espagne, voire à l'Italie.

Ils attendent aussi du sommet européen des 28 et 29 juin des réponses globales à la crise de la dette souveraine de la zone euro qui règleraient par là-même les difficultés de l'Espagne et de l'Italie.

Vers 10h50, Paris perdait 0,11% à 3.084,17 points après une plus haut à 3.129,29 points. Londres cédait 0,09%, Francfort réduisait ses gains (+0,3%), Madrid lâchait 1,7% et Milan 1,66%. L'indice EuroStoxx 50 des grandes valeurs de la zone euro cédait 0,4% tandis que la Bourse d'Athènes faisait un bond de 5,26%.

Corollaire de ce retour prudent sur les actifs risqués, le rendement de l'emprunt d'Etat allemand (Bund) à 10 ans, valeur refuge, revient à son niveau de vendredi (1,44%) après être monté à 1,5%, ce qui reste un taux extrêmement bas.

Après une détente sensible en début de matinée, les rendements des obligations équivalentes italiennes et espagnoles se sont envolés, passant en moins de deux heures respectivement de 5,8% à 6,07%, et 6,82% à plus de 7%.

PAS DE CHANGEMENT FONDAMENTAL   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes se retournent &agrave; la baisse lundi en matin&eacute;e, l'effet des l&eacute;gislatives grecques ayant fait long feu alors que les inqui&eacute;tudes des investisseurs sur la situation de l'Espagne restent fortes. A 10h34, le CAC 40, qui a gagn&eacute; jusqu'&agrave; 1,3% dans les premiers &eacute;changes, recule de 0,1%, Madrid chute de 2,05%, Milan de 1,83% et la place londonienne recule de 0,2%. Seule Francfort r&eacute;siste avec un gain de 0,27%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>