Madrid demandera samedi l'aide de l'UE pour ses banques

vendredi 8 juin 2012 16h28
 

par Julien Toyer et Matthias Sobolewski

MADRID/BERLIN (Reuters) - L'Espagne devrait demander officiellement ce week-end à ses partenaires européens de l'aider à renflouer ses banques pour éviter une nouvelle escalade de la crise de la dette dans la zone euro, a-t-on appris vendredi de plusieurs sources de l'Union et en Allemagne.

L'Espagne serait ainsi le quatrième pays de la zone euro à solliciter un soutien extérieur depuis le début de cette crise, après l'Irlande, le Portugal et la Grèce.

Quatre hauts responsables de l'Union européenne ont déclaré que les ministres des Finances des Dix-Sept tiendraient une téléconférence samedi pour débattre d'une demande d'aide espagnole, même si aucun montant n'est encore fixé pour celle-ci.

L'Eurogroupe devrait publier un communiqué à l'issue de cette téléconférence qui doit avoir lieu avant midi (10h00 GMT), ont-ils ajouté. "L'annonce est attendue samedi après-midi", a dit à Reuters l'un des responsables de l'Union.

Ces informations interviennent au lendemain de la décision de Fitch Ratings d'abaisser de trois échelons la note souveraine de l'Espagne, à BBB contre A, que l'agence a justifiée par l'exposition de Madrid aux créances immobilières douteuses de ses banques et au risque de contagion de la crise grecque.

"Le gouvernement espagnol a pris conscience de la gravité de ses difficultés", a dit vendredi un haut responsable allemand.

Il a souligné la nécessité de parvenir à un accord avant les élections législatives grecques du 17 juin, qui pourraient provoquer de nouvelles turbulences sur les marchés et aboutir à la sortie de la Grèce de la zone euro en cas de dénonciation de l'accord conclu par Athènes avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI).

A Berlin, la chancelière Angela Merkel a nié faire pression sur l'Espagne pour qu'elle accepte un plan de sauvetage. "C'est à chaque pays de décider s'il veut se tourner vers nous", a t-elle dit. "Cela n'a pas été le cas jusqu'à présent et par conséquent, nous n'exercerons de pression d'aucune sorte."   Suite...

 
<p>La Banque d'Espagne, &agrave; Madrid. L'Espagne devrait demander officiellement ce week-end &agrave; ses partenaires europ&eacute;ens de l'aider &agrave; renflouer ses banques en difficult&eacute; pour pr&eacute;venir une nouvelle temp&ecirc;te financi&egrave;re, a-t-on appris de plusieurs sources de l'Union et en Allemagne. Elle serait ainsi le quatri&egrave;me pays de la zone euro &agrave; solliciter un soutien ext&eacute;rieur depuis le d&eacute;but de la crise apr&egrave;s l'Irlande, le Portugal et la Gr&egrave;ce. /Photo prise le 8 juin 2012/REUTERS/Andrea Comas</p>