Ben Bernanke donne peu de signes sur des mesures de soutien

jeudi 7 juin 2012 19h22
 

par Pedro da Costa et Mark Felsenthal

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale des Etats-Unis est prête à soutenir l'économie américaine en cas de montée des tensions financières, a déclaré jeudi son président Ben Bernanke, mais sans fournir véritablement d'indices sur l'imminence de nouvelles mesures pour doper l'activité.

Lors d'une audition en commission économique mixte du Congrès, Ben Bernanke a aussi déclaré que la Fed surveillait attentivement les "risques importants" que la crise de la dette et la fragilisation des banques en Europe faisaient peser sur la croissance américaine.

"La Réserve fédérale reste prête à mener des actions si besoin pour protéger l'économie américaine au cas où les tensions financières s'accroîtraient", a-t-il dit.

Mais il n'a pas été plus explicite, alors que le marché espérait des indications sur la possibilité d'une troisième opération de rachats d'obligations souveraines ("QE3").

Wall Street a réduit ses gains après ces propos , et le dollar a grimpé contre l'euro.

"Malgré les difficultés économiques en Europe, la demande pour les exportations américaines se maintient bien", a indiqué Ben Bernanke, se voulant rassurant après la publication la semaine dernière de chiffres de l'emploi médiocres qui ont alimenté les spéculations sur une nouvelle action de la Fed pour soutenir la croissance.

Les commentaires de Ben Bernanke ont contrasté avec ceux tenus quelques heures plus tôt par Janet Yellen, vice-présidente de la Fed, qui a défendu de nouvelles mesures d'assouplissement pour juguler les risques économiques.

Ben Bernanke n'a pas fait de suggestion de ce type, mais a prévenu que les mesures d'austérité budgétaire envisagées pour le début 2013 "constitueraient, si elles devaient être appliquées, une sérieuse menace sur la reprise".   Suite...

 
<p>Ben Bernanke, le pr&eacute;sident de la R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale am&eacute;ricaine, a d&eacute;clar&eacute; jeudi que la banque centrale des Etats-Unis &eacute;tait pr&ecirc;te &agrave; soutenir l'&eacute;conomie du pays en cas de perturbations financi&egrave;res, mais n'a pas laiss&eacute; entendre que de nouvelles mesures d'assouplissement mon&eacute;taire &eacute;taient imminentes. /Photo prise le 7 juin 2012/REUTERS/Jason Reed</p>