Accord en vue en Allemagne sur une taxe financière européenne

jeudi 7 juin 2012 15h38
 

par Matthias Sobolewski

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand et l'opposition sociale-démocrate (SPD) sont parvenus à un accord sur une proposition de taxe financière en Europe, ce qui pourrait ouvrir la voie à un vote du Parlement sur le pacte budgétaire et sur un mécanisme de sauvetage permanent pour la zone euro.

Pour sa part, le ministère des Finances a estimé dans un document qui a constitué la base des discussions qu'en cas de difficulté d'accord au sein des Vingt-sept, Berlin rechercherait "une coopération plus forte (...) avec le plus grand nombre d'autres Etats membres possible".

Mais, à l'adresse notamment de la France, dont le nouveau président François Hollande veut intégrer un volet "croissance" au Pacte budgétaire européen, Berlin prévient qu'il ne peut y avoir de croissance forte sans réduction des déficits publics.

Le SPD avait lié son feu vert sur le pacte budgétaire défendu par la chancelière Angela Merkel et sur le Mécanisme européen de stabilité (MES) à des progrès sur une taxe sur les transactions financières.

Deux élus - un de la coalition gouvernementale et l'autre de la gauche - ont dit que l'accord avait été trouvé par un groupe de travail parlementaire et serait discuté par les responsables politiques des partis lundi prochain.

"Nous avons effectué une avancée importante. Le document proposé par le ministre des Finances mène vers un accord sur les principaux points", a déclaré à Reuters un élu issu de la coalition gouvernementale, Volker Wissing (FDP, centre).

De son côté, Joachim Poss (SPD) a indiqué que le document constituait une étape importante pour parvenir à un accord sur une taxe sur les transactions financières.

Le SPD établit un lien entre des progrès sur la taxe et son approbation du pacte budgétaire et du MES. La chancelière a besoin du soutien du SPD pour faire avancer le pacte à l'assemblée faute de disposer d'une majorité des deux tiers.   Suite...