Baisse surprise des taux en Chine

jeudi 7 juin 2012 19h24
 

par Kevin Yao et Nick Edwards

PEKIN (Reuters) - La banque centrale chinoise (PBOC) a annoncé jeudi une baisse surprise d'un quart de point de ses taux directeurs, signe de sa volonté de donner un coup de pouce à une économie qui montre des signes de ralentissement de plus en plus nets.

La PBOC a abaissé de 25 points de base le taux des dépôts pour le ramener à 3,25%, son taux de crédit a également été réduit de 25 points de base pour s'inscrire à 6,31%.

La décision sera effective le 8 juin, a précisé la PBOC sur son site internet.

L'annonce a été saluée par les investisseurs sur les places boursières européennes et américaines, qui ont toutefois effacé une partie de leurs gains lorsque les espoirs de voir les Etats-Unis suivre la Chine sur la voie de l'assouplissement monétaire ont été douchés par les déclarations de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale.

"C'est très positif pour inciter à la prise de risque et cela montre que la PBOC est présente pour soutenir l'économie chinoise", a toutefois commenté Michael Sneyd, stratégiste monnaie chez BNP Paribas.

"Si quelque chose devait m'étonner, ce serait le peu de mouvements que cela a généré sur les marchés. On pourrait s'attendre à davantage de prises de position risquées de la part des investisseurs", a-t-il ajouté.

La plupart des observateurs n'anticipaient pas de baisse des taux directeurs chinois cette année, estimant que les autorités monétaires allaient privilégier la réduction du taux de réserves obligatoires des banques afin de favoriser le crédit.

La PBOC a également annoncé qu'elle autorisait les banques à fixer à partir du 8 juin leurs taux d'intérêt sur les dépôts jusqu'à 110% du taux directeur, et à proposer de nouveaux prêts à 80% du taux officiel, contre 90% actuellement.   Suite...

 
<p>La banque centrale chinoise (PBOC) a annonc&eacute; jeudi une baisse surprise d'un quart de point de ses taux directeurs, signe de sa volont&eacute; de donner un coup de pouce &agrave; une &eacute;conomie qui montre des signes de ralentissement de plus en plus nets. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won</p>