June 7, 2012 / 7:53 AM / in 5 years

Les Bourses européennes poursuivent leur rebond à l'ouverture

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes poursuivent leur rebond en d&eacute;but de s&eacute;ance, dans l'espoir d'une solution &agrave; la crise en Espagne et d'un nouvel assouplissement mon&eacute;taire aux Etats-Unis, en attendant le r&eacute;sultat d'une adjudication cl&eacute; de dette souveraine espagnole pr&eacute;vue ce matin. &Agrave; Paris, le CAC 40 progresse de 0,86% &agrave; 3.084,77 points vers 09h25 apr&egrave;s un gain de 2,42% la veille. /Photo d&rsquo;archives/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivent leur rebond en début de séance, dans l'espoir d'une solution à la crise en Espagne et d'un nouvel assouplissement monétaire aux Etats-Unis, en attendant le résultat d'une adjudication clé de dette souveraine espagnole prévue ce matin.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,86% à 3.084,77 points vers 09h25 après un gain de 2,42% la veille. À Francfort, le Dax gagne encore 0,76% et à Londres, le FTSE prend 0,53%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 avance de 0,93%.

Les prochaines résistances fortes sont à 3.095 points, avant 3.185 points, pour l'indice CAC 40, et à 2.115 points, avant la suivante clé à 2.250 points, pour l'EuroStoxx 50.

Les valeurs cycliques et bancaires (+1,5%) sont en tête des hausses sectorielles en Europe, avec un gain de 1,1% de l'indice de la construction et des matériaux.

Club Méditerranée perd 4,5% après l'annonce d'un ralentissement de ses réservations au cours des dernières semaines.

La journée sera marquée par une adjudication d'obligations à moyen et long terme programmée par le Trésor espagnol, considérée comme un test crucial pour le pays qui a reconnu qu'il n'avait plus accès au marché du crédit.

Les banquiers centraux seront aussi au centre de l'attention avec au programme la réunion de la Banque d'Angleterre, un discours du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi et l'audition de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale américaine devant le Congrès.

L'anticipation, au vu d'une série d'indicateurs macro-économiques mitigés, d'une intervention de la Fed est l'un des facteurs de la bonne tenue des marchés depuis début juin.

"Le ralentissement économique mondial a atteint un tel niveau que désormais, les opérateurs spéculent sur une action coordonnée des banques centrales pour stimuler l'économie", commente Saxo Banque dans une note.

Des commentaires de responsables de la Réserve fédérale mercredi en faveur de nouvelles mesures de "quantitative easing" confortent le sentiment positif des investisseurs.

Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below