Valeo durcit les conditions de rémunération de son DG

lundi 4 juin 2012 18h55
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Le comité des rémunérations de Valeo a proposé lundi de durcir les critères d'attribution de la part variable du salaire de son directeur général pour l'encourager à améliorer en 2012 la performance boursière de l'équipementier automobile.

Depuis le début de l'année, le titre Valeo a repris 6% après un plongeon de 28% en 2011, mais le groupe affiche toujours une valorisation inférieure à celle de la moyenne de ses concurrents. Il a fini lundi à 32,58 euros (-1,57%).

Le niveau de salaire variable attribué au directeur général Jacques Aschenbroich, plafonné à 120% de sa rémunération fixe, dépend comme les autres entreprises de la manière dont il atteint plusieurs objectifs quantitatifs et qualitatifs qui sont réexaminés à chaque début d'année.

Le salaire fixe brut de Jacques Aschenbroich au titre de l'exercice 2011 s'est élevé à 879.167 euros.

"S'agissant des critères qualitatifs, nous avons bien réintroduit la qualité de la communication financière, mais celle-ci sera appréciée en fonction de la performance du titre de Valeo par rapport à un panier de sociétés cotées", a déclaré Jérôme Contamine, président du comité des nominations, des rémunérations et de la gouvernance, lors de l'assemblée générale du groupe.

Le comité a également proposé de durcir la politique d'attribution d'options d'achat d'actions et d'actions gratuites pour les mandataires sociaux, mais aussi pour les salariés, sur la base désormais de "conditions de performance sérieuses et exigeantes à satisfaire sur plusieurs années consécutives".

"Nous espérons bien sûr que cette assemblée approuvera ces plans d'incitation du management et du personnel qui constituent des outils importants pour la motivation des équipes en cette période troublée", a ajouté Jérôme Contamine.

Toutes les résolutions inscrites à l'ordre du jour de l'assemblée ont été votées.   Suite...

 
<p>Le comit&eacute; des r&eacute;mun&eacute;rations de Valeo a propos&eacute; lundi de durcir les crit&egrave;res d'attribution de la part variable du salaire de son directeur g&eacute;n&eacute;ral Jacques Aschenbroich pour l'encourager &agrave; am&eacute;liorer en 2012 la performance boursi&egrave;re de l'&eacute;quipementier automobile. Le salaire fixe brut du DG au titre de l'exercice 2011 s'est &eacute;lev&eacute; &agrave; 879.167 euros. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen</p>