Paris réaffirme ses engagements sur les déficits à Bruxelles

lundi 4 juin 2012 15h40
 

BRUXELLES (Reuters) - La France a assuré lundi les autorités européennes de sa volonté de tenir ses engagements en matière de réduction des déficits publics tout en soulignant, au moment où la Commission la presse de mettre en oeuvre des réformes structurelles, qu'elle le ferait par ses propres "voies et moyens".

Le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici, qui s'exprimait à l'occasion d'une visite au siège des institutions européennes, a exclu notamment de mettre en oeuvre des mesures d'austérité pour y parvenir.

Il a fait état en outre d'une "très large convergence de vues" entre la France et la Commission européenne sur des questions comme la croissance ou le projet de création d'une union bancaire européenne.

Lors d'un point de presse avec le ministre français, le commissaire aux Affaires monétaires Olli Rehn a estimé que l'engagement de la France de ramener ses déficits publics à 3% du produit intérieur brut à l'horizon 2013 était "tout à fait réalisable".

Pierre Moscovici a déclaré lui avoir dit "que non seulement c'était réalisable mais que ce serait réalisé".

"C'est un engagement ferme de François Hollande et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, nous prenons tout à fait au sérieux l'exigence de crédibilité budgétaire que la Commission exige de nous et tout simplement que la situation exige de nous", a-t-il indiqué.

A la question de savoir si la France y parviendrait sans recourir à des mesures d'austérité, il a répondu : "Sans mesure d'austérité, oui nous le ferons."

DIAGNOSTIC PARTAGÉ

Dans des recommandations aux pays de l'UE publiées la semaine passée, la Commission européenne a demandé à Paris des efforts supplémentaires pour atteindre ses objectifs en matière de déficits publics, tablant sur un niveau de 4,2% du PIB en 2013 dans l'état actuel des choses, et prôné la mise en oeuvre de réformes structurelles, notamment du marché du travail.   Suite...

 
<p>Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici &agrave; Bruxelles. La France a assur&eacute; lundi les autorit&eacute;s europ&eacute;ennes de sa volont&eacute; de tenir ses engagements en mati&egrave;re de r&eacute;duction des d&eacute;ficits publics tout en soulignant, au moment o&ugrave; la Commission la presse de mettre en oeuvre des r&eacute;formes structurelles, qu'elle le ferait par ses propres "voies et moyens". /Photo prise le 4 juin 2012/REUTERS/S&eacute;bastien Pirlet</p>