June 1, 2012 / 4:34 PM / 5 years ago

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

3 MINUTES DE LECTURE

<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a perdu 2,21% à 2.950,47 points en clôture, ayant enfoncé la zone de résistance des 2.970 points.

Les marchés ont été affectés par de nouvelles contractions de l'activité manufacturière en Chine et en zone euro, puis par des chiffres décevants de l'emploi aux Etats-Unis.

* Les valeurs CYCLIQUES ont mené la baisse avec les signes de ralentissement de la croissance mondiale. TECHNIP a perdu 3,62% à 71,040 euros, STMICROELECTRONICS (-3,3% à 3,983 euros) et ALCATEL-LUCENT 3,34% à 1,216 euros, ont figuré parmi les plus fortes baisses du CAC 40.

Hors CAC, l'équipementier automobile PLASTIC OMNIUM a perdu 5,969% à 17,645 euros, plus net recul du SBF 120.

* LVMH (-5,65% à 112,650 euros) a essuyé la plus forte baisse du CAC, avec l'ensemble du secteur du luxe en Europe, affecté par la nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine.

* Les BANCAIRES en revanche, qui ont beaucoup souffert des craintes d'une extension de la crise de l'euro à l'Espagne, ont relativement bien résisté à la baisse, attribuable cette fois-ci à de mauvais indicateurs économiques. BNP PARIBAS a même gagné 0,72% à 25,910 euros, seule hausse du CAC 40.

* Les secteurs DÉFENSIFS ont également figuré parmi les meilleures performances de la journée. EDF n'a cédé que 0,07% à 14,975 euros, avec un indice des services collectifs (-0,84%), parmi les moins mauvaises performances sectorielles en Europe, avec les télécoms (-0,49%).

* SANOFI a perdu 2,71% à 53,510 euros. Genzyme, filiale de Sanofi, a fait état de premiers résultats positifs pour une étude de phase III sur le tériflunomide (Aubagio), un traitement de la sclérose en plaques.

* TECHNICOLOR a fait exception et bondi de 6,99% à 1,851 euro, en tête des hausses du SBF 120, au lendemain d'un bond de plus de 13%. Les intervenants de marché estiment que JP Morgan, malgré le soutien de la direction du groupe français, devra améliorer son offre s'il veut devenir le premier actionnaire de l'entreprise.

* NICOX a chuté de 9,15% à 2,780 euros après la décision de la biotech de ne pas exercer l'option d'achat lui permettant de prendre 100% d'Altacor, société britannique d'ophtalmologie dont elle avait déjà acquis près de 12% en mars.

Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below