Ponts et élections ont pesé sur les immatriculations de mai

vendredi 1 juin 2012 13h19
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont baissé de 16,1% en mai en données brutes avec notamment une rechute de PSA, mais la baisse ressort à seulement 2,9% en données corrigées des jours ouvrables, le mois dernier ayant été affecté par une série de jours fériés.

Il s'est immatriculé 165.776 voitures particulières neuves dans l'Hexagone en mai, un mois qui a compté trois jours ouvrables de moins que mai 2011, a annoncé vendredi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

"Ce n'est pas un bon mois, ces jours en moins, avec les ponts et les élections, ont pesé lourdement", commente François Roudier, porte-parole du CCFA. "Les gens n'ont pas acheté beaucoup de voitures, ils avaient autre chose à faire."

Le CCFA a maintenu cependant son estimation d'une baisse de 8 à 10% du marché automobile français sur l'ensemble de l'année.

Après un début d'année plombé par le contrecoup de la fin des primes à la casse, les immatriculations avaient limité en avril leur repli à 1,6%, l'arrivée de nouveautés ayant permis de redresser progressivement les commandes. Sur les cinq premiers mois de 2012, la baisse du marché automobile français ressort à 17,2% en données brutes et à 15,6% en données CJO.

Les immatriculations du groupe PSA Peugeot Citroën ont rechuté de 28,5% le mois dernier, après un rebond de 8,9% le mois précédent. Le premier constructeur français a vu les immatriculations de sa marque Peugeot reculer de 26,1% malgré le lancement de la nouvelle 208, et les immatriculations de la marque Citroën plonger de 31,2%.

Un porte-parole de Peugeot a expliqué que le lancement de la 208, en avril, était encore trop récent pour se ressentir dans les immatriculations. De surcroît, si les commandes depuis le début de l'année atteignent désormais 27.000 unités, contre 19.000 en avril, les deux plus petites motorisations trois cylindres proposées sur la voiture ne seront pas disponibles avant juillet et septembre.

Les véhicules peuvent donc être commandés, mais ne seront pas livrés et immatriculés avant plusieurs mois.   Suite...

 
<p>LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE</p>