Sanofi veut élargir son offre sur le marché du diabète

jeudi 31 mai 2012 15h15
 

par Elena Berton

PARIS (Reuters) - Sanofi souhaite développer ses activités sur le marché du diabète, jusqu'à présent dépendantes de son traitement vedette Lantus, en étoffant sa gamme de produits pour traiter non seulement la maladie elle-même mais aussi ses complications, a déclaré jeudi le directeur de la recherche du groupe.

Selon plusieurs sources proches du dossier, Sanofi est l'un des groupes pharmaceutiques intéressés par un rachat d'Amylin Pharmaceuticals, un spécialiste américain des thérapies du diabète.

"Avant, nous étions une compagnie d'insuline ; on veut devenir une compagnie diabète", a dit Elias Zerhouni à des journalistes. "Nous voulons proposer un éventail de solutions."

Il s'est refusé à tout commentaire sur un éventuel intérêt de Sanofi pour Amylin, qui produit entre autres les traitements Byetta et Bydureon et a reçu à la fin de la semaine dernière de premières offres de rachat.

Le Byetta et le Bydureon appartiennent à la catégorie des GLP-1, comme le Lyxumia de Sanofi, un nouveau traitement expérimental du diabète que le groupe français espère voir autorisé par la Food and Drug Administration (FDA) américaine au quatrième trimestre de cette année.

Elias Zerhouni a expliqué que le Lyxumia, qui fonctionne comme les produits d'Amylin en déclenchant la libération d'insuline lorsque le niveau de glucose dans le sang devient trop élevé, restait une priorité pour Sanofi, ajoutant que son développement se poursuivait "à 100%".

Sanofi a acquis les droits du Lyxumia auprès du danois Zealand Pharma.

Parmi les autres projets susceptibles de faire grossir le portefeuille de produits de Sanofi dans le domaine du diabète, Elias Zerhouni a évoqué les thérapies contre la rétinopathie diabétique, une complication du diabète susceptible de conduire à la cécité, ou des médicaments capables de traiter plus agressivement le diabète.   Suite...

 
<p>Chris Viehbacher (&agrave; droite), directeur g&eacute;n&eacute;ral de Sanofi, et Elias Zerhouni, directeur de la recherche du groupe. Selon Elias Zerhouni, Sanofi souhaite d&eacute;velopper ses activit&eacute;s sur le march&eacute; du diab&egrave;te, jusqu'&agrave; pr&eacute;sent d&eacute;pendantes de son traitement vedette Lantus, en &eacute;toffant sa gamme de produits pour traiter non seulement la maladie elle-m&ecirc;me mais aussi ses complications. /Photo prise le 8 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>