Wall Street termine en baisse de plus de 1%

mercredi 30 mai 2012 23h46
 

PARIS (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse de plus de 1% mercredi, une nouvelle fois plombée par la crise de la dette de la zone euro, où les difficultés du secteur bancaire espagnol et les incertitudes politiques en Grèce sont au coeur des inquiétudes. L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 1,28, soit 160,83 points à 12.419,86 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 19,10 points, soit 1,43%, à 1.313,32 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 33,63 points (-1,17%) à 2.837,36 points.

Le S&P 500 est en recul de près de 6% depuis le début de mois de mai, sa pire performance mensuelle depuis septembre.

L'indice de volatilité du CBOE, surnommé "indice de la peur", a bondi de 13,93%.

Dès l'ouverture, le sentiment des intervenants sur le marché avait également été plombé par des déclarations d'économistes disant que la Chine ne prévoyait pas d'engager un deuxième plan massif de relance budgétaire.

Et une statistique plus mauvaise qu'attendu a contribué à la morosité ambiante. L'indice des promesses de vente de la National Association of Realtors (NAR) a reculé en avril de 5,5% à 95,5, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 0,1%.

De ce fait, l'indice immobilier a cédé 4,05%.

Le titre Facebook a cédé 2,25% à 28,19 dollars, l'action du premier réseau communautaire mondial accusant désormais une baisse de près de 10 dollars par rapport à son prix d'introduction.

Auparavant, les Bourses européennes avaient chuté pour les mêmes raisons. L'euro et le pétrole ont plongé avec les places boursières tandis que le rendement des emprunts du Trésor américain à 10 ans, plébiscités comme valeurs refuge, est tombé à un plus bas de soixante ans.

Les rendements obligataires espagnols, et par contagion ceux des obligations italiennes, se sont nettement tendus alors que les inquiétudes persistent sur la capacité de l'Espagne à recapitaliser ses banques. Madrid compte recapitaliser la banque en difficultés Bankia via l'émission de nouveaux titres de dette, a dit mardi à Reuters une source gouvernementale.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>