Pour Vallourec, la conjoncture conforte sa stratégie

mercredi 30 mai 2012 17h20
 

par Benjamin Mallet et Elena Berton

PARIS (Reuters) - Vallourec estime que la conjoncture de ses marchés hors pétrole et gaz conforte sa stratégie d'investissement au Brésil et aux Etats-Unis malgré les difficultés rencontrées par ses deux usines en construction, a déclaré mercredi le président du directoire Philippe Crouzet.

A la veille de l'assemblée générale des actionnaires du groupe, Philippe Crouzet a en outre estimé que les investisseurs devraient revenir vers la valeur une fois que ces nouvelles usines produiront les résultats escomptés.

L'action Vallourec a chuté de 37% depuis le début de l'année, après un plongeon de 36% en 2011.

Le spécialiste des tubes sans soudure en acier a dû réviser à la baisse début mai ses prévisions de ventes pour 2012 en raison d'une demande plus faible qu'il ne l'avait anticipée sur ses marchés hors pétrole et gaz.

Vallourec a également annoncé à cette occasion que ses nouvelles usines au Brésil et aux Etats-Unis, respectivement conçues pour répondre à la demande internationale et au marché domestique du pétrole et du gaz, seraient opérationnelles plus tard que prévu et entraîneraient en 2012 des coûts plus élevés qu'annoncé.

"Ce qu'il se passe actuellement sur les marchés hors pétrole et gaz conforte notre vision stratégique, et les deux choix géographiques que nous avons faits (...) étaient et restent les meilleurs", a toutefois estimé Philippe Crouzet lors d'un entretien accordé à Reuters.

"PLANNING RAISONNABLE" AU BRÉSIL

Le président du directoire de Vallourec a confirmé que l'année 2012 devrait marquer un point bas pour le groupe en termes de résultats et de marges, soulignant que les frais liés aux nouvelles usines baisseraient en 2013.   Suite...