30 mai 2012 / 14:23 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes finissent en forte baisse

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes acc&eacute;l&egrave;rent leur baisse mercredi, une statistique immobili&egrave;re am&eacute;ricaine d&eacute;cevante venant s'ajouter aux craintes relatives &agrave; la capacit&eacute; de l'Espagne &agrave; recapitaliser ses banques et &agrave; la perspective de mesures de relance moins importantes qu'esp&eacute;r&eacute; en Chine. A 16h11, l'indice CAC 40 reculait de 1,84%, la Bourse de Londres de 1,62%, celle de Francfort de 1,54% et la place madril&egrave;ne (photo) de 1,91%. /Photo prise le 30 mai 2012/Sergio Perez</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé mercredi en forte baisse, plombées par une triple inquiétude : la crise interminable de la dette en zone euro et ses effets sur les banques, le ralentissement de la croissance en Chine et l'accumulation d'indicateurs jetant le doute sur la reprise américaine.

Paris a perdu 2,24% à 3.015,58 points, Londres 1,74%, Francfort 1,81%, Milan 1,79% et Madrid 2,58%. L'indice EuroStoxx 50 des grandes valeurs de la zone euro a abandonné 2,01%.

La crise de la zone euro affecte désormais tous les marchés et, dans l'attente du résultat des élections grecques du 17 juin, qui seront déterminantes pour l'Union monétaire, les projecteurs se tournent vers l'Espagne et les difficultés de ses banques.

L'euro a accusé le coup et chuté sous 1,24 dollar; il s'échangeait autour de 1,2391 dollar en fin d'après-midi, au plus bas depuis près de deux ans.

L'économie chinoise étant entrée dans une phase de ralentissement et Pékin cherchant à tempérer les espoirs de mesures de relance, les marchés d'actions perdent, au moins temporairement, un de leurs points d'appui.

Enfin, dans l'après-midi, l'annonce d'un recul plus fort que prévu de l'indice des promesses de vente de logement en avril, a glacé davantage encore les Bourses qui ont creusé leurs pertes.

Le rendement à 10 ans de l'emprunt d'Etat allemand, valeur refuge de la zone euro, est tombé à 1,27%, un nouveau plus bas record.

Raoul Sachs, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below