Les comptes 2011 certifiés, vigilance pour 2012

mercredi 30 mai 2012 17h22
 

par Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - La Cour des comptes a certifié les comptes 2011 de l'Etat français avec sept réserves et appelle les autorités à une "vigilance accrue" dans quatre domaines cette année.

Sont ainsi visés en 2012 les dépenses de personnels, les "niches" fiscales, les dépenses d'intervention (les transferts sociaux) et le financement des opérateurs de l'Etat.

"Sur ces quatre catégories de dépenses, l'exercice 2011 traduit tout au plus une stabilisation des dépenses qui rend encore lointains et incertains les objectifs de réduction nette affichés par la loi de programmation à l'horizon 2013", écrit la Cour des comptes dans un communiqué publié mercredi.

Le gouvernement prévoit de réduire le déficit public de 5,2% du produit intérieur brut fin 2011 à 4,5% fin 2012 et 3,0% fin 2013. Il a demandé à la Cour des comptes un audit de l'exécution budgétaire 2012 qui sera présenté fin juin.

Le déficit public comprend les comptes de l'Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales.

"Dans le contexte de la crise persistante des dettes publiques dans la zone euro, l'exercice budgétaire 2011 traduit l'amorce d'une stratégie de consolidation budgétaire destinée à ramener les comptes publics à l'équilibre", a déclaré le premier président de la Cour des comptes Didier Migaud, lors d'une audition par la commission des finances du Sénat.

"Cependant, les efforts obtenus en 2011 devront être répétés et amplifiés au cours des exercices suivants pour rester sur cette trajectoire", a-t-il ajouté.

L'an dernier, le solde budgétaire s'est amélioré par rapport à l'exercice précédent pour la première fois depuis 2007, a souligné Didier Migaud.   Suite...

 
<p>La Cour des comptes a certifi&eacute; les comptes 2011 de l'Etat fran&ccedil;ais avec sept r&eacute;serves et appel&eacute; les autorit&eacute;s &agrave; une "vigilance accrue" sur quatre domaines cette ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS</p>