COR-Madrid souhaiterait recapitaliser ses banques via sa dette

lundi 28 mai 2012 15h30
 

Correction: aux 2e et 3e paragraphes, bien lire que la BCE n'a pas été informée du projet pour Bankia.

MADRID (Reuters) - Le gouvernement espagnol envisage de recapitaliser Bankia avec des titres de dette souveraine, qui seraient échangés contre des actions de la banque en difficulté, a-t-on appris de sources gouvernementales.

"La solution a été utilisée par l'Allemagne et l'Irlande par le passé, elle est parfaitement valide (...)", a dit l'une des sources lundi à Reuters.

La source a précisé que si le gouvernement espagnol était régulièrement en contact avec la Banque centrale européenne (BCE) au sujet de la recapitalisation des banques du pays, cette dernière n'avait pas été spécifiquement informée du projet concernant Bankia.

Lors d'une conférence de presse en début d'après-midi, le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a de son côté démenti toute discussion avec la BCE au sujet du sauvetage de Bankia, soulignant que la question du financement de celui-ci n'avait pas encore été tranchée.

Le titre Bankia a plongé de près de 30% lundi dans les premiers échanges à la Bourse de Madrid, réagissant ainsi à la demande formulée vendredi par la quatrième banque espagnole à Madrid d'une aide de 19 milliards d'euros.

Vers 14h40, le titre reculait encore de 12,04% à 1,38 euro alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes cédait 0,48% et l'indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid 1,42%.

La montée ininterrompue des créances douteuses des banques espagnoles depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008 et les dettes des 17 régions du pays font craindre une amplification de la crise de la zone euro, surtout si Madrid était contraint de demander une aide internationale, comme l'Irlande, le Portugal et la Grèce.

Les banques espagnoles ont encore accru leurs avoirs en dette souveraine de leur propre pays le mois dernier, confirmant une tendance déjà marquée qui rend le financement de la dette de l'Espagne de plus en plus dépendant d'établissements financiers eux-mêmes en situation délicate.   Suite...

 
<p>La Banque d'Espagne, &agrave; Madrid. Le gouvernement espagnol envisagerait de recapitaliser Bankia avec des titres de dette souveraine, qui seraient &eacute;chang&eacute;s contre des actions de la banque en difficult&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Juan Medina</p>