Bankia demandera 15 milliards d'euros de plus à l'Etat espagnol

vendredi 25 mai 2012 17h27
 

par Carlos Ruano et Sonya Dowsett

MADRID (Reuters) - Bankia, la quatrième banque d'Espagne, devrait demander vendredi à l'Etat 15 milliards d'euros de capitaux frais supplémentaires, allongeant une nouvelle fois la facture d'un renflouement qui peine à rassurer les investisseurs.

Le dossier Bankia est considéré comme un élément clé de la restructuration en cours du système bancaire espagnol, dont les difficultés risquent, aux yeux de certains observateurs, de contraindre la quatrième économie de la zone euro à demander une aide internationale.

Madrid a décidé de prendre le contrôle de Bankia, qui détient environ 10% des dépôts bancaires du pays, car la banque était incapable de faire face seule aux retombées de l'éclatement de la bulle immobilière en 2008. Mais le gouvernement assure qu'il s'agit d'un cas exceptionnel.

Un analyste basé à Londres estime cependant que la gestion du dossier par les autorités espagnoles a sapé la confiance des marchés. "Quoi qu'elles disent, les gens vont penser que cela ne suffira pas. Le processus dure depuis déjà trop longtemps."

Au début de la semaine, le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, avait déclaré que l'Etat devrait injecter au moins neuf milliards d'euros dans Bankia pour couvrir les pertes liées à ses créances douteuses et aux saisies de biens immobiliers.

Le gouvernement a déjà apporté 4,5 milliards d'euros dans la banque mais le coût global du dossier est désormais estimé à 20 milliards.

La nouvelle direction de la banque devrait approuver un plan de recapitalisation lors d'un conseil d'administration ce vendredi après-midi.

EN ATTENDANT L'AUDIT   Suite...

 
<p>Correction du titre. Bankia va demander &agrave; l'Etat espagnol plus de 15 milliards d'euros pour son sauvetage lors de la pr&eacute;sentation vendredi de son plan de restructuration par sa nouvelle &eacute;quipe de direction. /Photo prise le 9 mai 2012/REUTERS/Paul Hanna</p>