Dexia négocie la vente de Denizbank à Sberbank

jeudi 24 mai 2012 18h55
 

par Oksana Kobzeva et Katya Golubkova

MOSCOU/PARIS (Reuters) - Dexia, la banque franco-belge en cours de démantèlement, a annoncé jeudi être entrée en négociations exclusives avec la banque russe Sberbank en vue de la cession de sa filiale turque Denizbank, confirmant des informations de Reuters.

Sberbank, deuxième groupe bancaire russe par la capitalisation boursière et désireux depuis longtemps de prendre pied sur le marché turc, était en compétition avec la Banque nationale du Qatar sur ce dossier.

Le groupe franco-belge explique dans un communiqué que Dexia et la banque russe ont convenu de parvenir à un accord et signer la vente dans "les plus brefs délais".

"Il s'agit pour Dexia d'une étape majeure dans la mise en oeuvre du plan de résolution ordonnée annoncé à l'automne 2011", souligne la banque.

"L'offre officielle (de Sberbank, NDLR) devrait être présentée d'ici fin mai", avait indiqué plus tôt dans l'après-midi à Reuters une source proche du dossier.

De son côté, le quotidien français Les Echos indique que le montant de la transaction pourrait s'élever à près de trois milliards d'euros.

TENSIONS ENTRE PARIS ET BRUXELLES

Acculée au démantèlement à l'automne en raison de l'exacerbation de la crise de la dette au sein de la zone euro, Dexia a vu ses activités de banque de détail en Belgique nationalisées et s'efforce aujourd'hui de céder des actifs.   Suite...

 
<p>Dexia, la banque franco-belge en cours de d&eacute;mant&egrave;lement, est entr&eacute;e en n&eacute;gociations exclusives avec la banque russe Sberbank en vue de la cession de sa filiale turque Denizbank. /Photo prise le 10 octobre 2011/REUTERS/Thierry Roge</p>