EDF veut accélérer son développement à l'international

jeudi 24 mai 2012 17h56
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé jeudi son intention d'accélérer son développement à l'international alors que ses perspectives en France restent limitées par des incertitudes récurrentes sur les futures hausses de tarifs de l'électricité.

Les activités française de l'électricien public, dont l'Etat détient près de 84% du capital, ont représenté près de 57% de son chiffre d'affaires de 65,3 milliards d'euros en 2011.

Alors qu'un actionnaire évoquait en assemblée générale un cours de Bourse plombé par des tarifs trop bas fixés par le gouvernement, le PDG du groupe, Henri Proglio, a assuré vouloir "défendre l'Etat".

"Les résultats du groupe attestent du fait que l'économie générale n'est pas atteinte d'un mal endémique. La corrélation entre les prix de vente de notre énergie et le cours de Bourse n'est pas aussi simple qu'il y paraît", a-t-il dit.

"C'est vrai que, si on triplait nos prix, si on quadruplait éventuellement ces derniers, nos résultats en seraient pour le moins amélioré, mais je ne pense pas que nous soyons à la veille de difficultés financières."

"Tous nos efforts sont destinés à faire en sorte que les augmentations de vos factures soient limitées et qu'en même temps l'équilibre économique soit préservé", a ajouté le patron d'EDF.

Henri Proglio a cependant évoqué la nécessité d'"accélérer l'internationalisation du groupe".

"HYGIÈNE DE VIE"   Suite...

 
<p>Henri Proglio, PDG d'EDF. L'&eacute;lectricien public a finalis&eacute; le rachat de l'italien Edison et a l'intention d'acc&eacute;l&eacute;rer son d&eacute;veloppement &agrave; l'international. /Photo prise le 16 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>