L'Espagne injectera au moins 9 milliards d'euros dans Bankia

mercredi 23 mai 2012 23h03
 

MADRID (Reuters) - L'Espagne a annoncé mercredi que le sauvetage de Bankia, la quatrième banque du pays récemment nationalisée, coûterait au moins neuf milliards d'euros, Madrid s'efforçant d'assainir un secteur bancaire qui menace d'enfoncer encore un peu plus le pays dans la crise.

Les pertes de Bankia sont au coeur des préoccupations des investisseurs, qui redoutent que le système financier espagnol, plombé par des mauvaises créances à la suite d'un effondrement du marché immobilier, ne contraigne l'Espagne à solliciter une aide internationale.

L'Etat espagnol a pris au début du mois le contrôle de Bankia et annoncé une réforme de l'ensemble du secteur bancaire afin de rassurer les marchés sur la solidité de celui-ci.

Madrid exige des banques qu'elles augmentent leurs provisions pour se protéger des pertes croissantes sur leurs prêts dans l'immobilier, tout en s'engageant à prêter des fonds aux établissements en difficulté.

La nouvelle direction de Bankia va entreprendre une évaluation des besoins en termes de capitaux de l'établissement et présentera son plan vers la mi-juin, a déclaré le ministre de l'Economie Luis de Guindons lors d'une présentation devant une commission parlementaire.

L'Etat recapitalisera BFA, la maison mère de Bankia, via la FROB, le fonds de restructuration des banques mis sur pied par le gouvernement, puis abondera ensuite Bankia par le biais d'une augmentation de capital, qui comprendra des actions préférentielles pour des actionnaires existants, a-t-il ajouté.

Le sauvetage de Bankia couvrira non seulement 7,1 milliards d'euros de besoins de financement liés aux deux réformes bancaires engagées par Madrid depuis février mais aussi un "matelas" de 1,9 milliard d'euros qui doit permettre à Bankia de se conformer aux exigences européennes en matières de fonds propres.

BANKIA EST UN CAS SPÉCIFIQUE - DE GUINDOS

Selon Luis de Guindos, l'assainissement de Bankia et de BFA, qui représentent 10% des dépôts en Espagne, reviendra à régler la plupart des problèmes du système bancaire du pays.   Suite...

 
<p>L'Espagne a annonc&eacute; mercredi que le sauvetage de Bankia, la quatri&egrave;me banque du pays r&eacute;cemment nationalis&eacute;e, co&ucirc;terait au moins neuf milliards d'euros, Madrid s'effor&ccedil;ant d'assainir un secteur bancaire qui menace d'enfoncer encore un peu plus le pays dans la crise. /Photo prise le 18 mai 2012/REUTERS/Paul Hanna</p>