Total a stoppé la fuite de gaz sur la plate-forme en mer du Nord

mercredi 16 mai 2012 14h18
 

PARIS (Reuters) - Le groupe pétrolier Total a annoncé mercredi être parvenu à arrêter la fuite de gaz qui l'avait contraint fin mars à évacuer sa plate-forme d'Elgin, en mer du Nord.

Il est trop tôt pour savoir quand la production va reprendre, a précisé un porte-parole de Total.

"L'opération, qui a consisté à injecter de la boue dans le puits, a commencé le 15 mai et la fuite a été stoppée 12 heures plus tard", a fait savoir le groupe dans un communiqué.

Le puits sera surveillé dans les prochains jours pour confirmer la réussite complète de l'opération, a-t-il ajouté.

La fuite avait été décelée le 25 mars. Total avait arrêté la production et évacué les 238 employés du site.

La plate-forme d'Elgin, située à 240 km de la ville écossaise d'Aberdeen, représente une production de neuf millions de mètres cubes de gaz par jour, l'équivalent de 3% de la production britannique de gaz naturel, ainsi que 60.000 barils par jour de brut léger.

La fuite coûtait environ trois millions de dollars par jour à Total, manque à gagner et coûts d'intervention réunis.

Le PDG de Total Christophe de Margerie, lors d'une interview à Reuters début mai, avait estimé à environ 300 millions de dollars (228 millions d'euros) dans le pire des cas la perte de production liée à l'incident d'Elgin.

En Bourse, l'action Total prenait 2% à plus de 35 euros en début d'après-midi.   Suite...

 
<p>Total annonce mercredi l'arr&ecirc;t de la fuite de gaz apparue il y a pr&egrave;s de deux mois sur le gisement d'Elgin, en mer du Nord, apr&egrave;s l'intervention qui a consist&eacute; &agrave; injecter de la boue dans le puits concern&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Total E&amp;P</p>