Total lance la tentative de colmatage de la fuite en mer du Nord

mardi 15 mai 2012 12h51
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Total a commencé mardi à injecter des boues dans le puits d'Elgin, en mer du Nord, pour tenter de colmater une fuite de gaz ininterrompue depuis plus d'un mois et demi.

"L'opération a débuté ce jour à 9h20 (heure locale) par l'injection de boues lourdes dans le puits depuis le West Phoenix, appareil de forage semi-submersible, via un pipeline provisoire relié à la tête du puits G4", a annoncé le pétrolier français dans un communiqué.

Le résultat définitif de cette opération ne pourra pas être déterminé avant une période d'observation de "quelques jours", ajoute-t-il.

La fuite détectée le 25 mars dernier coûte environ trois millions de dollars par jour à Total, manque à gagner et coûts d'intervention réunis.

Jeudi dernier, le groupe français avait annoncé que le volume de gaz s'échappant du puits, situé à 240 kilomètres au large des côtes britanniques, était tombé à environ 50.000 mètres cubes par jour contre 200.000 m3/jour initialement.

Il avait ajouté poursuivre les travaux de creusement d'un puits de secours susceptible d'être utilisé au cas où la tentative de colmatage échouerait.

Au début du mois, le PDG de Total, Christophe de Margerie, avait évalué à un peu plus de 300 millions de dollars dans le pire des cas la perte de production liée à la fuite sur la plate-forme d'Elgin.

Le groupe espère que la production normale du puits pourra reprendre progressivement avant la fin de l'année.

Karolin Schaps, Marc Angrand pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Total a commenc&eacute; mardi &agrave; injecter des boues dans le puits d'Elgin, en mer du Nord, pour tenter de colmater une fuite de gaz ininterrompue depuis plus d'un mois et demi. /Photo d'archives/REUTERS/Total E&amp;P</p>