Pernod Ricard doit renoncer à la marque "Havana Club" aux USA

lundi 14 mai 2012 21h14
 

PARIS (Reuters) - Après des années de bataille juridique avec Bacardi sur l'utilisation de la marque de rhum "Havana Club" aux Etats-Unis, la cour suprême des Etats-Unis a obligé Pernod Ricard à jeter l'éponge.

La juridiction américaine a refusé de réviser un jugement de la cour d'appel du district de Columbia qui n'avait pas accordé au groupe français de spiritueux le renouvellement de l'enregistrement de cette marque sur le territoire américain.

L'enjeu est aujourd'hui plus symbolique que commercial, car Pernod Ricard produit et commercialise le rhum cubain sous la marque "Havana Club" depuis 1993 - via une coentreprise avec la société d'Etat Cubaexport - partout dans le monde sauf aux Etats-Unis, où les produits fabriqués dans l'île sont frappés d'embargo depuis le début des années 1960.

Pernod Ricard a riposté lundi avec une mesure tout aussi symbolique, annonçant avoir enregistré sur le territoire des Etats-Unis une nouvelle marque de rhum cubain, "Havanista", qui pourra être commercialisée en cas de levée de l'embargo.

"Nous préparons l'avenir", a expliqué Pierre Pringuet, directeur général du groupe français, lors d'une conférence téléphonique.

Cette décision, a-t-il tenu à préciser, ne préjuge en rien de la date à laquelle l'embargo pourrait - ou non - être levé.

Mais en cas de levée, Pernod Ricard aura préparé le terrain pour la conquête des Etats-Unis, qui représentent 40% du marché mondial du rhum (40 millions de caisses vendues par an), avec une réplique de son rhum cubain existant.

"Havanista" sera en effet produit dans les mêmes distilleries que celles du Havana Club, et disponible sur le marché américain "dans les jours ou les semaines qui suivraient une levée de l'embargo", a précisé Pierre Pringuet.

En 2011-2012, le français, numéro deux mondial des spiritueux derrière le britannique Diageo, a vendu 3,8 millions de caisses de rhum Havana Club dans environ 120 pays.   Suite...

 
<p>Apr&egrave;s des ann&eacute;es de bataille juridique avec Bacardi sur l'utilisation de la marque de rhum "Havana Club" aux Etats-Unis, la cour supr&ecirc;me des Etats-Unis a oblig&eacute; Pernod Ricard &agrave; jeter l'&eacute;ponge. /Photo d'archives/REUTERS/Desmond Boylan</p>