L'économie chinoise montre des signes inattendus de faiblesse

vendredi 11 mai 2012 13h40
 

par Lucy Hornby

PÉKIN (Reuters) - L'économie chinoise s'est montrée hésitante en avril, avec des chiffres de production en-dessous des attentes, un ramollissement des ventes au détail et un fléchissement de l'inflation qui témoignent de conditions économiques plus difficiles que prévu.

La production industrielle a progressé à son rythme annuel le plus faible en près de trois ans, tandis que la croissance des investissements en immobilisations est tombée à son plus bas niveau en dix ans.

Ces chiffres montrent que les effets d'une crise du crédit prolongée dans le secteur immobilier, couplés à une demande en berne sur les marchés d'exportation, ont été plus sévères qu'attendu.

"Les chiffres semblent indiquer une poursuite du ralentissement de l'économie au début du deuxième trimestre, avec une faiblesse dans tous les segments de la demande privée", selon Dariusz Kowalczyk, économiste chez Crédit Agricole-CIB, à Hong Kong.

"Cela accentue la pression en faveur de mesures de soutien, tant sur le plan de la politique budgétaire que monétaire. En particulier, vu le tassement de l'inflation, nous estimons qu'un tel assouplissement est non seulement possible mais nécessaire."

La Chine a procédé à de légers ajustements monétaires et budgétaires depuis l'automne dernier, les effets conjoints d'un affaiblissement de la demande en provenance de l'Union européenne - son premier marché d'exportation - et de la politique monétaire restrictive menée jusqu'alors par Pékin ayant rendu la vie dure aux entreprises du pays.

Et à présent que l'économie chinoise montre des signes d'essoufflement, les analystes estiment que les efforts de Pékin pour lui redonner de l'élan devraient se montrer plus audacieux.

UNE PLUS GRANDE MARGE MONÉTAIRE   Suite...

 
<p>Cha&icirc;ne de fabrication de machines &agrave; laver, &agrave; Hefei, dans la province d'Anhui. L'&eacute;conomie chinoise s'est montr&eacute;e h&eacute;sitante en avril, avec des chiffres de production en-dessous des attentes, un ramollissement des ventes au d&eacute;tail et un fl&eacute;chissement de l'inflation qui t&eacute;moignent de conditions &eacute;conomiques plus difficiles que pr&eacute;vu. /Photo prise le 29 mars 2011/REUTERS/Sean Yong</p>