Carrefour reste flou sur de possibles suppressions d'emplois

jeudi 10 mai 2012 14h15
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - La direction de Carrefour, qui a rencontré jeudi matin les organisations syndicales du groupe de distribution, est restée floue sur la question des effectifs, a-t-on appris auprès des syndicats qui craignent de massives suppressions de postes.

Entre 3.000 et 5.000 emplois seraient selon eux menacés avec la restructuration souhaitée par le nouveau patron de Carrefour, Georges Plassat, chargé par les principaux actionnaires de Carrefour, Colony Capital et Groupe Arnault (holding familiale du PDG de LVMH Bernard Arnault) de remettre le premier distributeur européen sur les rails.

"Les discussions ont été cordiales. Georges Plassat a beaucoup insisté sur la nécessité pour le groupe de retrouver le sens du commerce et de redynamiser des équipes démoralisées", a déclaré à Reuters Dejan Terglav, représentant du syndicat Force Ouvrière (majoritaire) à l'issue de la réunion.

Pressé de question sur les effectifs, il a déclaré qu'il "faudrait faire quelque chose" dans les sièges sociaux, où "les choses n'étaient pas allées assez loin depuis la fusion entre Promodès et Carrefour", a rapporté le responsable syndical.

Concernant le secteur clé des produits non alimentaires vendus dans les hypermarchés (électroménager, électronique, textile, loisirs), où Carrefour perd de l'argent face à la concurrence frontale des enseignes spécialisées et du commerce en ligne, Georges Plassat a déclaré qu'il faudrait, là aussi, "prendre des mesures", sans plus de précision.

Il a cependant évoqué un nécessaire changement d'organisation, une réduction de la surface de vente et la suppression de certaines marchandises des rayons.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Carrefour pour commenter ces informations.

"Il n'a pas directement parlé de réduction d'effectifs et a préféré entretenir le flou, mais il va sans dire que les sièges sociaux sont visés et que la réduction de la voilure dans le non alimentaire passera par des suppressions d'emplois", a précisé le représentant de Force ouvrière.   Suite...

 
<p>La direction de Carrefour, qui a rencontr&eacute; jeudi matin les organisations syndicales du groupe de distribution, est rest&eacute;e floue sur la question des effectifs. /Photo prise le 19 janvier 2012/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>