Le taux de chômage a culminé à 21,7% en février en Grèce

jeudi 10 mai 2012 12h54
 

ATHENES (Reuters) - Le taux de chômage grec a atteint un nouveau record en février, selon des chiffres publiés jeudi par l'institut statistique ELSTAT, soulignant les effets sur l'emploi des politiques d'austérité réclamées par l'Union Européenne et le FMI à la Grèce, qui tente actuellement de se donner un gouvernement.

Le taux de chômage s'est élevé au deuxième mois de l'année à 21,7% pour l'ensemble de la population alors que les chiffres (révisés) de janvier ont fait ressortir un taux à 21,3%.

Chez les 15-24 ans, il a atteint 54% en février.

Quelque 1,1 million de personnes sont privés d'emploi, soit 42% de plus que l'an dernier au même moment. Dans le même temps, le nombre de salariés a baissé de 8%, au niveau historiquement bas de 3,87 millions.

Les coupes budgétaires imposées depuis 2010 par l'Union européenne et le FMI pour renflouer le pays ont déclenché une vague de fermetures et de faillites d'entreprises.

Le chômage est le plus élevé dans les plus grandes agglomérations du pays, en particulier Athènes, ou la Coalition de la gauche radicale (Syriza), opposée au plan de sauvetage de l'UE et du FMI, est arrivée en tête des élections législatives du 6 mai.

Les analystes estiment que l'économie grecque s'est contractée d'environ 20% entre 2008 et 2012, traversant ainsi sa récession la plus profonde et durable de l'après-guerre. Plus de 500.000 emplois, près d'un sur dix, ont été supprimés depuis le début de la crise.

L'impopularité des mesures d'austérité s'est traduite par une défaite historique des deux principaux partis, seuls partisans du plan, les conservateurs de Nouvelle Démocratie (ND) et les socialistes du Pasok.

Plus de la moitié du parlement est désormais occupé par des formations opposées aux conditions de l'aide internationale.

Harry Papachristou, Julien Dury pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Centre pour l'emploi &agrave; Ath&egrave;nes. Le taux de ch&ocirc;mage grec a atteint un nouveau record en f&eacute;vrier, selon des chiffres publi&eacute;s jeudi par l'institut statistique ELSTAT, soulignant les effets sur l'emploi des politiques d'aust&eacute;rit&eacute; r&eacute;clam&eacute;es par l'Union Europ&eacute;enne et le FMI &agrave; la Gr&egrave;ce, qui tente actuellement de se donner un gouvernement. /Photo prise le 10 mai 2012/REUTERS/Yorgos Karahalis</p>