Hausse de 1,8% du CA d'Eiffage au 1er trimestre

mercredi 9 mai 2012 19h08
 

PARIS (Reuters) - Eiffage a confirmé mercredi son objectif annuel de chiffre d'affaires au vu d'un premier trimestre marqué par une hausse des prises de commandes et de l'activité, notamment dans la construction et l'énergie.

Le groupe de BTP et de concessions, qui exploite le réseau Autoroutes Paris Rhin Rhône (APRR), a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 3,04 milliards d'euros, en hausse de 1,8%.

A périmètre et change constants, la croissance ressort à 2,3%.

Dans la construction, le chiffre d'affaires a augmenté de 1,8% (+4,0% à périmètre et change constants) grâce notamment à un marché dynamique en France -et très dynamique en Ile-de-France- tandis que dans les travaux publics (+0,8%), l'activité dans l'Hexagone a été affectée par une météo moins favorable qu'au premier trimestre 2011.

A l'échelle européenne, la branche travaux publics a connu une croissance de 14% en Allemagne, mais une contraction de 12% en Espagne, reflet de la crise en Europe du Sud.

La branche énergie a vu pour sa part son chiffre d'affaires croître de 1,7% (+2,1% à périmètre constant), soutenu par la vigueur des secteurs du nucléaire, de l'aérospatiale et de la pharmacie en France.

DÉGRADATION DU TRAFIC CONFIRMÉE

Dans les concessions, dont Eiffage tire la majeure partie de son résultat opérationnel, le chiffre d'affaires d'APRR a augmenté de 1,8%, la hausse des prix des péages compensant la baisse confirmée du trafic global sur le réseau, notamment pour les poids lourds (-2,4%) qui souffrent de la dégradation de la conjoncture économique.

Le carnet de commandes du groupe a progressé de 4,9% d'un trimestre sur l'autre, et de 20,8% sur un an grâce au contrat de la ligne de TGV Bretagne-Pays de Loire (BPL) mais aussi à un marché de huit collèges en Seine-Saint-Denis.   Suite...

 
<p>Pierre Berger, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Eiffage. Le groupe de BTP et de concessions a confirm&eacute; son objectif annuel de chiffre d'affaires apr&egrave;s avoir vu son CA progresser de 1,8% au premier trimestre, &agrave; 3,04 milliards d'euros, gr&acirc;ce &agrave; une progression des prises de commandes et de l'activit&eacute; -notamment dans la construction et l'&eacute;nergie- sur la p&eacute;riode. /Photo prise le 24 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>