Le 1er trimestre de Natixis pénalisé par des coûts exceptionnels

mercredi 9 mai 2012 21h23
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Natixis a annoncé mercredi un résultat net divisé par deux au premier trimestre, pénalisé par des coûts exceptionnels liés notamment à la réévaluation de sa propre dette et au règlement de son litige avec l'assureur américain MBIA.

La banque française, filiale du groupe BPCE (Banque populaire-Caisse d'épargne), explique ainsi avoir enregistré dans ses comptes trimestriels pour 155 millions d'euros après impôt de charges non opérationnelles.

Le retrait de sa plainte contre MBIA, annoncé mardi, a entraîné une perte de 48 millions d'euros mais le groupe explique avoir reçu en échange des contreparties en numéraire.

"On a accepté une perte de 48 millions d'euros globalement mais cela nous permet d'encaisser près de 300 millions de dollars en contrepartie", a précisé Laurent Mignon, le directeur général de Natixis, lors d'une conférence téléphonique. "Nous avons préféré avoir le cash (numéraire, NDLR) dans nos livres."

"Nous n'avons plus de contentieux ni de litige avec MBIA", a-t-il ajouté.

Son résultat net tombe en conséquence à 185 millions d'euros pour les trois premiers mois de l'année. Hors éléments exceptionnels, il ressort à 339 millions d'euros.

La banque indique également avoir réduit de 5,2 milliards d'euros ses encours pondérés des risques depuis le 30 septembre dernier, sur un objectif de 10 milliards d'euros d'ici fin 2013.

Elle a vendu au cours du premier trimestre pour 1,6 milliard d'euros d'actifs, essentiellement dans son portefeuille d'actifs toxiques.   Suite...

 
<p>Natixis a d&eacute;gag&eacute; un r&eacute;sultat net de 185 millions d'euros pour le premier trimestre de l'ann&eacute;e, p&eacute;nalis&eacute; par des co&ucirc;ts exceptionnels li&eacute;s notamment &agrave; la r&eacute;&eacute;valuation de sa propre dette. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>