Toyota table sur un bénéfice annuel de 1.000 milliards de yens

mercredi 9 mai 2012 10h42
 

par Chang-Ran Kim

TOKYO (Reuters) - Toyota Motor, le numéro un japonais de l'automobile, a dit s'attendre à enregistrer une forte hausse de son bénéfice d'exploitation annuel à plus de 1.000 milliards de yens (9,7 milliards d'euros), sans précédent depuis le déclenchement de la crise financière.

De janvier à mars, Toyota a multiplié son bénéfice trimestriel par plus de cinq à 238 milliards de yens, alors que les analystes prévoyaient 223 milliards de yens.

Ce bond s'explique en partie par un retour progressif de la production du groupe à des niveaux antérieurs aux catastrophes naturelles qui l'ont perturbée l'année dernière.

Le bénéfice net du quatrième trimestre de son exercice décalé a quant à lui grimpé à 121 milliards de yens contre 25,4 milliards l'an dernier.

Lors d'une conférence de presse, le directeur financier Satoshi Ozawa a souligné "l'extraordinaire contribution des efforts de réductions des coûts".

Akio Toyoda, petit-fils du fondateur du groupe, s'est engagé dans une stratégie visant à diminuer les coûts dans tous les segments, des lignes de productions japonaises à celles du Mississippi, en passant par le design et l'ingénierie qui participent à la création de nouveaux véhicules et d'équipements.

AMÉLIORER LES MARGES

L'objectif est de doper les marges de Toyota et de surfer sur la vague de la reprise des ventes. Le groupe a dit s'attendre à améliorer sa marge à 4,5%, contre 1,9% l'année dernière, ce qui lui permet de se rapprocher de son objectif de 5% qu'il souhaite attendre avant 2015.   Suite...

 
<p>Akio Toyoda, le pr&eacute;sident de Toyota Motor, en conf&eacute;rence de presse &agrave; Tokyo. Le num&eacute;ro un japonais de l'automobile s'attend &agrave; enregistrer une forte hausse de son b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation annuel &agrave; plus de 1.000 milliards de yens (9,7 milliards d'euros), sans pr&eacute;c&eacute;dent depuis le d&eacute;clenchement de la crise financi&egrave;re. /Photo prise le 9 mai 2012/REUTERS/Toru Hanai</p>